• Accueil > 
  • International > 
  • Europe 
  • > Le Non au Brexit est une question « patriotique », selon l'ex-premier ministre Brown 

Le Non au Brexit est une question « patriotique », selon l'ex-premier ministre Brown

Gordon Brown a été premier ministre du Royaume-Uni... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Gordon Brown a été premier ministre du Royaume-Uni de 2007 à 2010, succédant à Tony Blair, dont il avait été le ministre des Finances.

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

L'ancien premier ministre britannique Gordon Brown a déclaré jeudi qu'il faisait du maintien de la Grande-Bretagne dans l'UE une question de « patriotisme », lors de sa première intervention à quelques semaines du référendum sur un possible Brexit.

« Ce serait une tragédie si ceux qui disent que la Grande-Bretagne doit quitter l'Union européenne étaient désignés comme le groupe patriotique et si ceux qui veulent qu'elle y reste étaient vus en quelque sorte comme des gens qui se battent pour l'Europe contre la Grande-Bretagne », a déclaré M. Brown, premier ministre de 2007 à 2010, lors d'un discours public à Londres.

La campagne sur le référendum du 23 juin, lors duquel les Britanniques seront appelés à se prononcer pour ou contre le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne, bat son plein dans le pays, et l'issue du vote est attendue avec anxiété par de nombreux responsables. Les sondages donnent pour le moment le pour et contre au coude à coude.

« Donc voici mon message : soyez positifs, ayez des principes, soyez patriotiques et engagez-vous avec passion pour cette question », a ajouté M. Brown.

« Tandis que le monde devient de plus en plus interdépendant (...) la Grande-Bretagne, celle qui est tournée vers l'extérieur, celle qui est engagée, celle qui est internationaliste sera la Grande-Bretagne à laquelle les jeunes générations s'identifieront », a-t-il poursuivi.

Une vision à laquelle s'oppose, selon lui, celle d'une Grande-Bretagne qui « reste isolée, se tient à l'écart » et qui est « férocement indépendante ».

L'engagement très actif de M. Brown, lui-même écossais, contre l'indépendance de l'Écosse lors du référendum de 2014 est considéré comme l'un des facteurs principaux ayant amené une majorité d'Écossais à voter pour le maintien dans le Royaume-Uni.

L'ancien chef du parti travailliste a également exhorté les sympathisants du parti de centre gauche à aller voter.

M. Brown, qui a été le ministre des Finances de Tony Blair de 1997 à 2007, a assuré qu'il fallait pour les convaincre faire passer un message pro UE positif concernant le travail, la sécurité et l'environnement.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer