Des avions russes effectuent des vols «agressifs» près d'un navire américain

Évoquant plusieurs incidents survenus lundi et mardi, ce... (PHOTO ARCHIVES AFP/US NAVY)

Agrandir

Évoquant plusieurs incidents survenus lundi et mardi, ce responsable a notamment décrit le survol par un Su-24 russe à moins de neuf mètres au-dessus du navire USS Donald Cook (ci-dessus), dans ce qui avait selon lui «un profil d'attaque simulée».

PHOTO ARCHIVES AFP/US NAVY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Des avions militaires russes ont effectué une série de survols «agressifs» d'un navire de guerre américain dans les eaux internationales de la mer Baltique, a déclaré mercredi un responsable américain de la Défense sous couvert d'anonymat.

Évoquant plusieurs incidents survenus lundi et mardi, ce responsable a notamment décrit le survol par un Su-24 russe à moins de neuf mètres au-dessus du navire USS Donald Cook, dans ce qui avait selon lui «un profil d'attaque simulée».

«C'est plus agressif que tout ce que nous avons vu depuis un certain temps», a affirmé le responsable américain.

Les manoeuvres ont commencé lundi alors que le contre-torpilleur américain se trouvait à environ 70 miles nautiques (près de 130 kilomètres) de l'enclave de Kaliningrad, le territoire le plus à l'ouest de la Russie, situé entre la mer Baltique, la Pologne et la Lituanie.

Deux Su-24 russes ont survolé 20 fois le USS Cook à moins de 900 mètres de distance et à une altitude d'environ 30 mètres, selon le responsable militaire.

Puis mardi, un hélicoptère russe de lutte anti-sous-marine Ka-27 a volé sept fois près du navire, en prenant des photos.

Peu après, un Su-24 est arrivé et a survolé le navire, «si près qu'il a provoqué des remous dans l'eau», a rapporté le responsable américain. L'avion n'était visiblement pas armé.

Les marins américains ont tenté à de multiples reprises d'alerter l'appareil russe par fréquences internationales, mais n'ont pas reçu de réponse.

«D'après le commandant (du contre-torpilleur), c'était dangereux et pas professionnel», a ajouté le responsable.

Ces incidents surviennent alors que les relations entre Moscou et Washington sont tendues au sujet de plusieurs conflits comme dans l'est de l'Ukraine et en Syrie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer