Espagne : la reine a envoyé un texto à un ami soupçonné de corruption

Le roi d'Espagne Philippe VI et la reine... (PHOTO LIONEL BONAVENTURE, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Le roi d'Espagne Philippe VI et la reine Letizia.

PHOTO LIONEL BONAVENTURE, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MADRID

Un texto de la reine d'Espagne Letizia où elle apportait son soutien à un compagnon de yoga sur qui planait un soupçon de corruption a enflammé la toile mercredi.

Le message, publié mercredi par le journal en ligne eldiario.es, a été envoyé en octobre 2014 quand le quotidien el Mundo a révélé que Javier Lopez, un ami du nouveau roi Felipe VI, figurait parmi les dizaines de cadres et dirigeants d'une banque qui avaient indûment utilisé les fonds de la société pour leurs dépenses personnelles.

Dans cette affaire, qui attend d'être jugée, les cadres de Bankia, une banque dont la faillite a été évitée par un plan de sauvetage européen pour tout le secteur bancaire espagnol, ont bénéficié de cartes de crédit pour leurs dépenses personnelles, sans justificatifs et sans limite, pour un total de 12 millions d'euros.

« Je t'ai écrit quand l'histoire des cartes de crédit est sortie dans ce foutu LOC », un supplément people du journal El Mundo, dit le texto cité par eldiario. « Nous nous connaissons, nous nous apprécions, nous nous respectons. Merde pour le reste. Bisous compi yogui... ».

D'après le journal El Español, l'expression compi yogui - abréviation pour compagnon de yoga - s'explique par le fait que la reine et l'homme d'affaires fréquentaient le même cours de yoga.

« À l'avenir, répond Lopez, je prendrai encore plus de précautions, nous vivons dans un pays très difficile et je ferai encore plus attention à ma conduite », écrit-il.

« Et comment », ajoute alors le roi qui se joint à la conversation.

Ces révélations se sont répandues comme une trainée de poudre sur internet, dans un pays indigné par la corruption. D'autant que le roi a essayé de redorer l'image de la famille royale après des scandales qui ont précipité l'abdication de son père Juan Carlos en juin 2014.

« L'Espagne est un pays difficile », a twitté un internaute au-dessous d'une photo d'une vieille dame faisant les poubelles juxtaposée à celle de la famille royale sur un yacht.

Sur Twitter, le hashtag CompiYogui est devenu le plus utilisé en Espagne. Beaucoup d'internautes ont utilisé l'image de l'ours Yogi, du dessin animé du même nom, pour illustrer leurs tweets.

Un responsable de la Maison Royale, qui a requis l'anonymat, a déclaré à l'AFP que le roi et Lopez n'étaient plus amis en raison des démêlés de ce dernier avec la justice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer