Les agressions de Cologne étaient surtout l'oeuvre de réfugiés

Un total de 1075 plaintes criminelles ont été... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Un total de 1075 plaintes criminelles ont été déposées, dont 467 pour des crimes de nature sexuelle pouvant aller jusqu'au viol.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Berlin

Les agressions sexuelles et les vols perpétrés lors des festivités du Nouvel An à Cologne, en Allemagne, étaient principalement l'oeuvre de réfugiés, ont dit lundi les autorités.

Le procureur Ulrich Bremer a révélé que 73 suspects ont été identifiés jusqu'à présent, dont 12 dans des affaires d'agressions sexuelles.

Il a dénoncé des informations qui circulent et selon lesquelles seulement trois des suspects seraient des réfugiés.

M. Bremer a dit à l'Associated Press, lundi, que la vaste majorité des suspects sont des réfugiés. Certains sont arrivés en Allemagne en disant vouloir demander le statut de réfugiés et d'autres ont déjà présenté des demandes officielles.

Parmi les 15 suspects incarcérés, on retrouve un Marocain arrivé en Allemagne en novembre.

Un total de 1075 plaintes criminelles ont été déposées, dont 467 pour des crimes de nature sexuelle pouvant aller jusqu'au viol.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer