Merkel s'attend à ce que beaucoup de réfugiés repartent à moyen terme

« Nous nous attendons à ce que, quand la... (PHOTO MICHAEL SOHN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

« Nous nous attendons à ce que, quand la paix sera revenue en Syrie, quand l'État islamique sera vaincu en Irak, ils retournent dans leur pays d'origine, munis du savoir qu'ils auront acquis chez nous », a dit Angela Merkel.

PHOTO MICHAEL SOHN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise migratoire

International

Crise migratoire

L'Europe fait face à une crise migratoire sans précédent, alors que depuis 2015 des centaines de milliers de personnes ont tenté de traverser la Méditerranée pour trouver refuge dans l'«Eldorado européen», plusieurs y laissant leur vie. Un nombre de réfugiés poussé à la hausse notamment par la guerre syrienne et l'établissement du «califat» de l'EI à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
BERLIN

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré samedi s'attendre à ce que le gros des réfugiés qui affluent en Allemagne retournent dans leurs pays respectifs à moyen terme, notamment une fois la paix revenue en Syrie.

« Nous nous attendons à ce que, quand la paix sera revenue en Syrie, quand l'État islamique sera vaincu en Irak, ils retournent dans leur pays d'origine, munis du savoir qu'ils auront acquis chez nous », a dit la chancelière lors du congrès d'une antenne régionale de son parti conservateur CDU, des propos rapportés par l'agence DPA.

La chancelière, qui a ouvert grand la porte aux demandeurs d'asile l'an dernier, mais fait l'objet de plus en plus de critiques à ce sujet, a fait référence aux réfugiés venus d'ex-Yougoslavie dans les années 90, dont selon elle 70 % ont refait le voyage en sens inverse après la fin des violences dans ces pays.

L'Allemagne a accueilli plus d'un million de candidats à l'asile l'année dernière, et les arrivées continuent à un rythme élevé. Le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière a indiqué qu'en janvier, 2000 migrants étaient arrivés en moyenne par jour en Allemagne, « ce qui, ramené à l'année, est beaucoup - trop », a-t-il déclaré dans les colonnes de l'hebdomadaire Der Spiegel de samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer