Un buste de Poutine en empereur romain inauguré près de Saint-Pétersbourg

«L'image d'un empereur romain est celle de la... (PHOTO MAXIM ZMEYEV, REUTERS)

Agrandir

«L'image d'un empereur romain est celle de la sagesse», et cela correspond au «rôle historique de Vladimir Poutine qui a réussi à réunir la Russie et la Crimée», indique Andreï Poliakov de l'association «Ibris», qui réunit des cosaques de Saint-Pétersbourg.

PHOTO MAXIM ZMEYEV, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse

Une organisation locale de cosaques a inauguré un buste du président russe Vladimir Poutine en empereur romain samedi près de Saint-Pétersbourg, en «reconnaissance de l'annexion de la Crimée» par la Russie.

«Nous avons voulu immortaliser Vladimir Poutine en tant que vainqueur et homme d'État ayant rendu la Crimée à la Russie», a expliqué à l'AFP Andreï Poliakov, dirigeant l'association «Ibris», qui réunit des cosaques de Saint-Pétersbourg.

À l'origine cavaliers d'élite de l'armée tsariste, les cosaques se sont organisés au fil des siècles en communautés présentes sur divers territoires de l'ex-empire russe.

Selon M. Poliakov, «près de 700 cosaques d'origine» habitent à Saint-Pétersbourg et dans sa région.

Le buste du président russe portant une toge «en matière synthétique pas très chère» qui imite le bronze, est l'oeuvre du sculpteur Pavel Grechnikov.

D'une hauteur de près de 50 centimètres, il a été inauguré dans la localité de Kassimovo, à 20 km au nord de Saint-Pétersbourg, sur un terrain appartenant à l'association, en présence d'une dizaine de personnes en uniforme traditionnel des cosaques et au son de l'hymne national russe. 

«L'image d'un empereur romain est celle de la sagesse», et cela correspond au «rôle historique de Vladimir Poutine qui a réussi à réunir la Russie et la Crimée», a précisé M. Poliakov.

L'annexion de cette péninsule ukrainienne en mars 2014 et le soutien apporté par Moscou aux séparatistes dans l'est de l'Ukraine ont conduit à une dégradation sans précédent depuis la fin de la Guerre froide des relations entre la Russie avec les pays occidentaux, qui lui ont imposé de lourdes sanctions économiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer