Espagne: un enfant ivoirien découvert caché dans une valise

Cette photo fournie par la Garde civile espagnole... (PHOTO AFP/GARDE CIVILE ESPAGNOLE)

Agrandir

Cette photo fournie par la Garde civile espagnole montre la découverte de l'enfant voyageant clandestinement alors que la valise de la jeune femme dans laquelle le garçon prenait place est passée aux rayons x, au poste-frontière de Ceuta, le 8 mai.

PHOTO AFP/GARDE CIVILE ESPAGNOLE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Un jeune Ivoirien de 8 ans a été découvert caché dans une valise, hier à la frontière espagnole.

Le jeune garçon est prénommé Abou.... (PHOTO AFP) - image 1.0

Agrandir

Le jeune garçon est prénommé Abou.

PHOTO AFP

Les douaniers ont eu des doutes lorsqu'ils ont vu une jeune Marocaine de 19 ans hésitant à passer la frontière. Les agents l'ont contrôlée et ont soumis sa valise aux rayons X. Ils pensaient y trouver de la drogue, ils y ont trouvé un enfant.

«En passant la valise au scanneur, l'opérateur a observé quelque chose d'étrange, ce qui paraissait être une personne à l'intérieur. Lorsqu'il l'a ouverte, il a trouvé un enfant dans un état lamentable», a expliqué un porte-parole de la garde civile au journal El Pais.

«Je m'appelle Abou», a dit en français le jeune garçon aux douaniers. Il a été remis aux services sociaux de Ceuta, une ville sur la côte nord du Maroc. Son état de santé ne soulève aucune inquiétude.

La passeuse n'avait aucun lien de parenté avec l'enfant. Elle n'aurait été qu'un lien pour faire le trajet d'un pays à l'autre. Le père du jeune garçon, qui réside aux îles Canaries, un archipel espagnol situé dans l'Atlantique, a été arrêté quelques heures plus tard, tout comme la jeune Marocaine. Les deux adultes seront accusés de délit contre les droits des citoyens étrangers avec circonstance aggravante, puisqu'ils ont mis la vie d'un mineur en danger.

Le père a assuré aux autorités qu'il souhaitait simplement ramener son fils dans son pays de résidence. Il a nié être au courant de la méthode utilisée. Par le passé, il aurait fait des démarches administratives pour faire immigrer son enfant.

Cette histoire survient quelques jours à peine après qu'un Marocain de 23 ans a été trouvé caché dans un conteneur à destination d'une autre enclave du Maroc. Fête du Travail oblige, le conteneur était resté au port pendant quatre jours. Le jeune homme y avait passé tout ce temps enfermé, sans boire ni manger.

Chaque année, des milliers de migrants tentent de traverser les lignes frontalières espagnoles ou de déjouer les contrôles douaniers. La plupart du temps, ils utilisent de faux papiers ou encore ils tentent de passer clandestinement.

Depuis le début de l'année, l'Europe fait face à une véritable crise migratoire. Au moins 1750 personnes ont péri en mer depuis janvier 2015. C'est 30 fois plus qu'à pareille date l'an dernier. Encore hier, l'armée allemande a secouru 430 migrants sur la mer Méditerranée. Un projet de loi de l'Union européenne sur la table propose à ses membres l'obligation d'accepter un certain nombre de réfugiés. Deux pays ont déjà annoncé leur opposition à ce système, qui nécessite l'accord unanime des 28 membres.

- Avec Le Monde et AFP

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer