Le Français «Bob» Maloubier est mort à 92 ans

Robert Maloubier est né le 2 février 1923... (PHOTO BERTRAND LANGLOIS, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Robert Maloubier est né le 2 février 1923 à Neuilly-sur-Seine, une banlieue chic près de Paris. À 19 ans, alors qu'il tente de gagner Londres depuis Alger, il est recruté par les Britanniques.

PHOTO BERTRAND LANGLOIS, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

Le Français Robert Maloubier, dit «Bob», saboteur au service de Churchill pendant la Seconde Guerre mondiale et père des nageurs de combat français, est décédé lundi soir dans un hôpital parisien à l'âge de 92 ans, a annoncé mardi sa compagne à l'AFP.

«Il a mené son dernier combat contre la maladie en luttant jusqu'au bout, mais il est décédé hier à 22 h», a précisé Marie-Hélène France.

Robert Maloubier est né le 2 février 1923 à Neuilly-sur-Seine, une banlieue chic près de Paris. À 19 ans, alors qu'il tente de gagner Londres depuis Alger, il est recruté par les Britanniques. Il s'engage alors au sein du Special Operations Executive (SOE), créé en 1940 par le chef du gouvernement Winston Churchill pour saboter les armées allemandes en Europe occupée.

Au service des Britanniques, il est parachuté à deux reprises en France et grièvement blessé lors de sa première mission.

Après la guerre, il entre à 22 ans dans les services français pour dix ans. Au Service de documentation extérieure et de contre-espionnage (SDECE), il participe à la création de l'unité des nageurs de combat.

Forestier au Gabon, il est ensuite devenu pétrolier chez Shell, avant de consacrer sa retraite à une carrière d'écrivain. Son dernier ouvrage, consacré au lieutenant-colonel Claude Dansey, numéro deux des services de renseignement britanniques, a été publié il y a dix jours.

Il était l'un des deux derniers Français survivants à avoir été décoré (1945) à titre militaire du prestigieux Distinguished Service Order (DSO).

Début juin 2014, à la veille des cérémonies du 70e anniversaire du débarquement en Normandie, il avait été fait membre de l'Empire britannique par la reine Élisabeth II lors d'une cérémonie à Paris.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer