L'ONU accuse l'UE de transformer la Méditerranée en un «vaste cimetière»

Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme,... (Photo Salvatore Di Nolfi, archives AP)

Agrandir

Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein.

Photo Salvatore Di Nolfi, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
GENÈVE

Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a critiqué lundi les politiques migratoires «cyniques» de l'Union européenne, accusant Bruxelles de transformer la Méditerranée en un «vaste cimetière».

Le président de la Fédération internationale de la Croix-Rouge, Elhadj As Sy, a également lancé un appel à «mettre fin à l'indifférence qui transforme la Méditerranée en un vaste cimetière».

Ce responsable a prévu de se rendre mardi à Catania en Sicile, où sont acheminés les rescapés d'un naufrage survenu dans la nuit de samedi à dimanche au large de la Libye.

Le bilan de ce naufrage est de 24 morts et 28 rescapés. Mais il risque d'être beaucoup plus lourd, des survivants ayant fait état de la présence de quelque 700 personnes à bord du bateau.

«L'Europe tourne le dos à certains des migrants les plus vulnérables dans le monde, et risque de transformer la Méditerranée en un vaste cimetière», a déclaré M. Zeid, cité dans un communiqué.

Les Européens devraient plutôt reconnaitre le besoin en main-d'oeuvre peu qualifiée, et admettre que les réfugiés ont le droit de recevoir une protection, juge-t-il.

Il a exhorté les gouvernements des pays de l'UE à adopter «une approche plus courageuse et moins cynique», et les a accusés de céder aux mouvements populistes xénophobes.

M. Zeid a notamment critiqué le manque de voies légales mises en place pour les migrants et les demandeurs d'asile.

Cet appel intervient à un moment où l'UE a convoqué d'urgence une réunion commune des ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères lundi après-midi après le nouveau naufrage en Méditerranée survenu dans la nuit de samedi à dimanche.

«Je suis horrifié, mais pas surpris par la tragédie», a dit M. Zeid.

«Ces morts et les centaines d'autres qui les ont précédées ces mois derniers étaient prévisibles», a-t-il ajouté, soulignant qu'elles étaient le résultat d'un échec de la gouvernance et d'un manque immense de compassion».

Il a aussi demandé à la communauté internationale d'ouvrir une enquête indépendante sur les naufrages en Méditerranée et s'est engagé à la soutenir.

Le haut responsable onusien a également estimé que l'opération européenne de surveillance maritime Triton n'était pas adaptée à la situation, car «plutôt destinée à contrôler les frontières maritimes qu'à sauver des vies».

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer