Le prince Harry déteste les égoportraits

Des centaines de jeunes admirateurs ont réservé au... (PHOTO AFP)

Agrandir

Des centaines de jeunes admirateurs ont réservé au prince Harry un accueil chaleureux à Canberra à l'occasion du seul événement public prévu lors de son séjour d'un mois en Australie.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SYDNEY

Le prince Harry, qui vient tout juste d'être détaché auprès de l'armée australienne, a confié qu'il détestait les égoportraits (selfies) auxquels il fallait, selon lui, préférer de loin les photos traditionnelles.

Quatrième dans l'ordre de succession au trône britannique, et bientôt cinquième après la naissance du deuxième enfant de son frère William attendu en avril, le prince Harry a entamé lundi son détachement militaire en Australie.

Des centaines de jeunes admirateurs lui ont réservé un accueil chaleureux à Canberra à l'occasion du seul événement public prévu lors de son séjour d'un mois en Australie. «Non, je déteste les selfies», a lancé le prince Harry au moment où une adolescente lui demandait si elle pouvait se prendre en photographie à son côté.

«Franchement, vous devriez les oublier. Je sais que vous êtes jeunes, mais les selfies sont une mauvaise chose. Prenez des photos normales!»

Pour Lauren Rosewarne, spécialiste des réseaux sociaux à l'Université de Melbourne, il s'agit là de «sages conseils».

«On doit rappeler aux jeunes chaque fois que c'est possible que ce qu'on met en ligne reste en ligne, même si on l'efface», a-t-elle dit à l'AFP. «Il le sait probablement mieux que personne. Ces images ne s'effacent jamais».

Le prince a annoncé qu'il quitterait l'armée britannique après son détachement australien.

Cette décision a surpris de nombreux observateurs, car le prince vivait son rêve d'enfant et semblait tout à fait satisfait de sa vie militaire.

Harry, dont les frasques de jeunesse lui avaient valu une réputation de joyeux fêtard, s'est efforcé depuis de se créer une image plus mature, et son engagement dans l'armée a joué un rôle central dans cette évolution.

En Australie, le prince de 30 ans sera stationné à Sydney, Darwin et Perth au sein de différentes unités.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer