• Accueil > 
  • International > 
  • Europe 
  • > Meurtre de Nemtsov: Moscou qualifie de «mensongère» la résolution du Parlement européen 

Meurtre de Nemtsov: Moscou qualifie de «mensongère» la résolution du Parlement européen

La résolution du Parlement européen appelle à une... (Photo Denis Tyrin, AP)

Agrandir

La résolution du Parlement européen appelle à une «enquête internationale indépendante» sur cet «assassinat politique, le plus marquant de l'histoire russe récente».

Photo Denis Tyrin, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MOSCOU

La Russie a qualifié samedi de «mensongère» la résolution très critique à l'encontre du Kremlin adoptée par le Parlement européen sur le meurtre de l'opposant russe Boris Nemtsov, accusant les députés européens de nuire aux efforts en vue de normaliser les relations entre Moscou et l'UE.

Le Parlement de Strasbourg, dans sa résolution adoptée jeudi, a accusé le Kremlin de conduire la Russie vers «un État marqué par la répression, les discours de haine et la peur» où deviennent possibles les meurtres comme celui de Boris Nemtsov, tué par balle en plein centre de Moscou le 27 février.

La résolution appelle à une «enquête internationale indépendante» sur cet «assassinat politique, le plus marquant de l'histoire russe récente», critiquant par ailleurs la Russie pour «l'absence de coopération» en ce qui concerne l'enquête internationale sur l'accident du vol MH17 de Malaysia Airlines en Ukraine en juillet 2014.

Cette résolution est une «compilation absurde de mensonges et de mauvaises interprétations évidentes», a réagi samedi le porte-parole de la diplomatie russe, Alexandre Loukachevitch, dans un communiqué.

«Seul un esprit malade pourrait voir un lien entre ces sujets différents, comme on l'a fait à Strasbourg», a-t-il estimé.

Il a qualifié ces «conjectures» sur la mort de Boris Nemtsov de «sommet du cynisme», ajoutant que cette résolution portait «un préjudice direct aux efforts visant à normaliser la situation en Europe».

Les relations entre la Russie et l'Occident sont au plus bas depuis la fin de la Guerre froide en raison de la crise ukrainienne, Kiev et les Occidentaux accusant la Russie de soutenir militairement les rebelles dans l'est de l'Ukraine, ce que Moscou nie farouchement.

Ils accusent en outre les séparatistes prorusses d'être responsables de la chute de l'avion du vol MH17 de Malaysia Airlines, qui a fait 298 morts, tandis que Moscou et les insurgés accusent Kiev.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer