Week-end meurtrier en Europe après de fortes pluies

La police suisse n'a pas indiqué combien de... (PHOTO GIUSEPPE CACACE, AFP)

Agrandir

La police suisse n'a pas indiqué combien de personnes se trouvaient dans le bâtiment de trois étages au moment du glissement de terrain.

PHOTO GIUSEPPE CACACE, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
GENÈVE

De fortes précipitations sur une partie de l'Europe ont fait quatre morts dimanche en Suisse et en Italie à la suite de glissements de terrain, après cinq en France qui ont péri noyés, prisonniers de leurs véhicules.

Dans le canton du Tessin (sud de la Suisse), les corps de deux femmes, âgées de 34 et 38 ans, ont été retrouvés dans les décombres d'un immeuble de trois étages qui s'est effondré à Davesco-Soragno, près de Lugano, peu avant 2 h 30 (20 h 30 heure du Québec), a annoncé la police.

Quatre personnes - dont un Italien de 44 ans - ont été blessées, a précisé la police du Tessin.

La police n'a pas indiqué combien de personnes se trouvaient dans le bâtiment au moment du glissement de terrain mais a précisé qu'elle continuait de fouiller les décombres au cas où d'autres personnes auraient été ensevelies.

Une centaine de secouristes, ainsi que des chiens, ont été dépêchés sur les lieux, a précisé l'agence suisse ATS.

Le Sud du Tessin a connu de fortes pluies ces deux dernières semaines et la situation s'est aggravée quand le lac de Lugano a débordé en plusieurs endroits, tandis que le lac Majeur menace d'en faire autant.

Les précipitations ont entraîné ces derniers jours la fermeture d'axes routiers, notamment autour du lac de Lugano, et des évacuations de population.

Du côté italien, un homme de 70 ans et sa petite-fille de 16 ans ont péri, une mer de boue» ayant déferlé sur la maison dans laquelle ils se trouvaient, à Cerro, village proche de Laveno Mombello, une destination touristique prisée, ont rapporté les médias.

L'adolescente a été extraite des décombres vivante après quatre heures d'intervention des secours, mais est morte à l'hôpital.

Au total 11 personnes ont trouvé la mort en raison des intempéries dans cette région italienne en un mois. Un bilan qui pourrait atteindre 12 morts, les sauveteurs recherchant toujours un homme dont la voiture a été emportée par un torrent d'eau près de Gênes.

La région de la Ligurie a enregistré autant de pluies au cours de la première quinzaine de novembre qu'en une année entière.

Le sud-est de la France a été particulièrement touché par des intempéries vendredi et samedi.

Dans la nuit de vendredi à samedi, une mère et ses deux enfants, âgés de 1 et 4 ans, ont péri noyés quand leur voiture s'est engagée sur un pont submergé par la crue d'une rivière dans la région du Gard, puis est tombée en contrebas avant d'être emporté par les flots.

Plus au nord, un autre véhicule a été emporté dans des circonstances similaires, faisant un mort, un quinquagénaire. Même scénario également pour un retraité qui circulait sur une route à flanc de montagne ravinée par les eaux de ruissellement, dans la région proche de la Lozère.

Cette partie de la France a connu de multiples épisodes orageux violents cet automne liés, selon les experts, à la température anormalement élevée de la Méditerranée. Le premier de la saison, en septembre, avait provoqué la mort de six personnes, dont quatre dans un camping.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer