Huit Albanais arrêtés pour trafic d'armes vers la Syrie

Selon les premiers éléments de l'enquête, les accusés... (PHOTO ARCHIVES AFP/ HO / AAMAQ NEWS AGENCY)

Agrandir

Selon les premiers éléments de l'enquête, les accusés achetaient des armes et des munitions en Serbie pour les acheminer ensuite en Syrie, via la Grèce et la Turquie.

PHOTO ARCHIVES AFP/ HO / AAMAQ NEWS AGENCY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
TIRANA

Les autorités albanaises ont arrêté vendredi soir à Shijak, à 40 km à l'ouest de Tirana, huit personnes accusées de trafic d'armes vers la Syrie, a-t-on appris de source policière.

La police recherche au moins quatre autres personnes impliquées dans ce trafic d'armes vers la Syrie, a indiqué le chef de la police de Tirana, Ardian Cipa.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les accusés achetaient des armes et des munitions en Serbie pour les acheminer ensuite en Syrie, via la Grèce et la Turquie.

Les autorités ont annoncé avoir saisi une importante quantité d'armes et de munitions lors de cette opération.

La police albanaise avait arrêté en mars dernier dans différentes villes du pays sept personnes soupçonnées de «délits de terrorisme liés à la Syrie».

Plusieurs dizaines de ressortissants albanais se sont rendus en Syrie pour y combattre aux côtés des opposants au président syrien Bachar al-Assad.

Au moins six ressortissants albanais sont morts dans les combats en Syrie depuis un an.

Le Parlement albanais a adopté fin août des amendements au Code pénal prévoyant des peines allant jusqu'à dix ans de prison pour ceux qui participent à des conflits armés semblables à celui en Syrie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer