Manifestation à Moscou pour appeler Poutine à «passer à l'action»

Plusieurs séparatistes venus de la «République de Donetsk»... (PHOTO MAXIM ZMEYEV, REUTERS)

Agrandir

Plusieurs séparatistes venus de la «République de Donetsk» autoproclamée ont participé à la manifestation à Moscou.

PHOTO MAXIM ZMEYEV, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
MOSCOU

Des centaines de Russes se sont rassemblés samedi à Moscou pour appeler le président Vladimir Poutine à «passer à l'action» en Ukraine, en y envoyant des troupes de maintien de la paix, afin de mettre un terme à l'effusion de sang dans l'est de cette ex-république soviétique.

«Si une personne a le pouvoir, il faut s'en servir pour passer à l'action», ont lancé les organisateurs, au début de la manifestation à laquelle ont participé plusieurs séparatistes venus de la «République de Donetsk» autoproclamée (région de Donbass, est de l'Ukraine) et leurs épouses.

«La Russie devrait y envoyer des troupes de maintien de la paix et protéger la population de la Nouvelle Russie contre la guerre», a estimé Konstantine Krylov, 61 ans, le rédacteur en chef d'un portail nationaliste russe, faisant allusion à la région du Donbass.

«Il y a des généraux américains qui se trouvent actuellement en Ukraine, ils fournissent des armes (à l'armée ukrainienne, NDLR), et je ne comprends pas du tout pourquoi la Russie, qui prétend relever la tête, ne peut pas faire la même chose» pour les séparatistes prorusses, a-t-il déclaré à l'AFP.

La Russie «doit reconnaître l'indépendance de la Nouvelle Russie et y envoyer ses troupes de maintien de la paix dans le cadre d'un accord avec l'ONU», renchérit à ses côtés Vera Ioudina, 28 ans, serveuse à un aéroport de Moscou.

Des appels à augmenter l'aide humanitaire aux habitants du Donbass subissant des combats quotidiens ont également été entendus pendant la manifestation, de même que des chants patriotiques russes.

Le conflit entre l'armée ukrainienne et les séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine a fait plus de 1100 morts en trois mois, selon l'ONU.

En dépit du soutien politique affiché par M. Poutine aux séparatistes russophones d'Ukraine, le Kremlin a nié jusqu'ici leur avoir fourni toute aide directe.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer