Pologne: la droite ultra catholique dénonce la théorie du genre

La Pologne est le plus catholique des pays... (Photo: Reuters)

Agrandir

La Pologne est le plus catholique des pays européens, en terme de pourcentage.

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Varsovie

Le père Tadeusz Rydzyk, directeur de la puissante station ultra catholique polonaise Radio Maryja, a lancé mercredi un appel aux fidèles à lutter contre la théorie du genre, avec des cours de formation sur «ses dangers» à travers le pays.

«Mobilisez tous les compatriotes, car le problème est très grave!», a insisté le père Rydzyk, chef d'un empire médiatique réunissant, outre sa radio, une station de télévision, un quotidien national et une école de journalisme.

«Organisez des cours, des rencontres, des débats, dans les villes et les villages», a-t-il exhorté ses fidèles dans les colonnes de son journal et sur son site internet.

Depuis plusieurs semaines, l'Eglise catholique mène en Pologne une offensive contre la théorie du genre qui représenterait, selon elle, «un danger mortel pour l'humanité, la famille et l'identité sexuelle des enfants».

La campagne contre le «gender», inspirée par l'ancien pape Benoît XVI ayant qualifié cette théorie d'«anthropologie sur fond athée», a pris en Pologne les dimensions d'une guerre de civilisation.

L'appel du père Rydzyk a suivi une action de l'organisation ultra catholique Fronda qui a mis en place sur sa page Facebook un «service de garde»: elle a invité les Polonais à lui communiquer «des idées scandaleuses» des partisans de la théorie du genre, pour «la bannir des écoles et identifier les endroits où elle se propage».

Dans une lettre aux fidèles lue dans les églises du pays fin décembre, les évêques polonais avaient mis en garde contre «l'idéologie du genre».

Un comité «antigender» a été créé en janvier au Parlement par un petit parti d'opposition. Ses membres se donnent pour vocation «la protection des enfants dans les écoles maternelles contre la sexualisation», introduite, affirment-ils, «sous prétexte de cours sur l'égalité des sexes» et financés par l'Union européenne et d'autres organisations internationales.

Par ailleurs, quelques conseils municipaux en Pologne, dirigés par la droite, ont récemment lancé des mises en garde contre «l'offensive de l'idéologie du genre», promettant de défendre les valeurs traditionnelles catholiques.

En France, les défenseurs d'une vision traditionaliste de la famille, opposants au mariage homosexuel ou à la «théorie du genre», ont massivement manifesté dimanche dans une démonstration de force révélatrice du réveil des conservatismes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer