Une série de meurtres par balle émeut la Suède

Un jeune homme de 15 ans a été... (Photo: Johan Nilsson, Reuters)

Agrandir

Un jeune homme de 15 ans a été tué par balle dans cette rue de Malmö dans la nuit du 1er janvier.

Photo: Johan Nilsson, Reuters

Louise Nordstrom
Associated Press
Stockholm, Suède

Une vague de meurtres par balle dans la troisième ville de Suède laisse la police perplexe et fait craindre que Malmö ne soit devenue un repaire des gangs. Une manifestation est prévue vendredi dans la ville pour dénoncer le crime organisé et les armes illégales.

Jeudi, des dizaines de policiers se sont déployés dans cette ville du sud de la Suède, qui compte 250 000 résidants, pour tenter de calmer l'opinion publique et pour récolter des indices au sujet des attaques, qui surviennent un an après l'arrestation d'un présumé tireur en série dans la ville.

«Nous n'avons jamais vécu une chose pareille avant. Il est exceptionnel que nous ayons eu autant de meurtres en si peu de temps», a dit un porte-parole de la police, Lars-Hakan Lindholm. «Les gens sont évidemment inquiets et ils veulent en parler.»

En moins de six semaines, cinq personnes ont été tuées par balle dans la ville, poussant la police à demander les renforts des enquêteurs nationaux. Le maire de Malmö, Ilmar Reepalu, a demandé au ministre de la Justice de faire appliquer plus sévèrement les lois sur les armes.

Les lois suédoises sur les armes sont très strictes. Les pénalités prévues pour la possession illégale d'armes comprennent des amendes et jusqu'à un an d'emprisonnement, mais de graves infractions peuvent mener à une peine pouvant aller jusqu'à quatre ans de prison.

M. Lindholm a indiqué que compte tenu de la situation, 30 policiers supplémentaires avaient été déployés dans la ville les jours de semaine, et 40 policiers supplémentaires la fin de semaine. Malmö est une ville cosmopolite dont environ 40 pour cent des résidants sont des immigrants de première ou de deuxième génération.

Le dernier meurtre est survenu mardi, quand un homme âgé dans la quarantaine a été tué par balle en plein jour près de sa résidence. Deux jours plus tôt, un adolescent de 15 ans a été tué lors des célébrations du Nouvel An.

«Cela ressemblait à des exécutions», a dit M. Lindholm au sujet des meurtres, tout en soulignant qu'il n'y avait aucun suspect pour l'instant et que la police n'avait aucune idée du mobile de ces meurtres.

Les assassinats ont mis les résidants de la ville en colère. Il y a un an, ils ont assisté à la fin de sept ans de terreur infligés par un tireur solitaire qui ciblait les immigrants.

Le suspect, Peter Mags, 39 ans, est accusé du meurtre de trois personnes et de tentative de meurtre sur 13 autres personnes dans une série d'attaques.

La police n'a pas établi de liens entre ce suspect et les récents meurtres et ne pense pas que ce soit l'oeuvre d'un imitateur.

Les autorités pensent plutôt que les incidents pourraient être liés aux activités des gangs, parce que les victimes semblent avoir été soigneusement choisies.

«Rien n'indique qu'il s'agisse de fusillades au hasard. Il y a eu des cibles spécifiques et ces cibles ont été atteintes», a dit le chef de police Borje Sjoholm lors d'une conférence de presse plus tôt cette semaine. «Il y a des dénominateurs communs entre ces cinq meurtres»,  a-t-il ajouté.

Face à cette vague de violence, des citoyens de Malmö tiendront vendredi une manifestation contre le crime organisé et les armes illégales. Plus de 4800 personnes ont annoncé leur intention d'y participer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer