Italie: Amanda Knox, accusée de meurtre, craque

Le 4 décembre 2009, Amanda Knox, originaire de... (Photo: Reuters)

Agrandir

Le 4 décembre 2009, Amanda Knox, originaire de Seattle, et son ex-petit ami Raffaele Sollecito, 26 ans, avaient été condamnés respectivement à 26 et 25 ans de réclusion pour avoir soumis à des violences sexuelles et tué à coups de couteau Meredith Kercher, 22 ans, dans la nuit du 1er au 2 novembre 2007 à Pérouse, dont l'université accueille une forte proportion d'étudiants étrangers.

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Perouse

L'Américaine Amanda Knox, jugée en appel pour le meurtre de sa colocataire, l'étudiante britannique Meredith Kercher, en 2007 à Pérouse, s'est effondrée en larmes samedi lors d'une audience, tandis que sa défense a mis en cause les preuves fondées sur son ADN.

«Je suis condamnée injustement», a-t-elle affirmé en italien à partir de notes rédigées à la main devant le tribunal de Pérouse, la ville d'Ombrie (centre) où elle partageait un appartement avec Meredith Kercher.

«Je n'ai jamais pu m'habituer à cette vie brisée», a-t-elle dit, avant d'ajouter: «À la famille de Meredith et à ses proches, je voudrais dire que je suis désolée que Meredith ne soit pas ici. Ce que vous traversez et ce que Meredith a traversé est incompréhensible et inacceptable.»

Elle a aussi présenté ses excuses à Patrice Lumumba, l'homme qu'elle avait indiqué comme le possible coupable lors d'un interrogatoire de la police après le meurtre sanglant de 2007: «J'aurais dû supporter les pressions qui m'ont fait te causer du tort».

Le mois dernier, Amanda Knox, 23 ans, a été inculpée pour diffamation après avoir affirmé que la police l'avait frappée durant son interrogatoire.

«Comment est-il possible que je puisse être capable d'une telle violence? Comment pourrais-je commettre du mal contre une amie?» a demandé la jeune femme, qui portait un trench noir et un jeans.

De son côté, son avocat Luciano Ghirga a indiqué à l'AFP qu'il «demanderait un nouvel examen de l'ADN», qui la lie au crime.

Le 4 décembre 2009, Amanda Knox, originaire de Seattle, et son ex-petit ami Raffaele Sollecito, 26 ans, avaient été condamnés respectivement à 26 et 25 ans de réclusion pour avoir soumis à des violences sexuelles et tué à coups de couteau Meredith Kercher, 22 ans, dans la nuit du 1er au 2 novembre 2007 à Pérouse, dont l'université accueille une forte proportion d'étudiants étrangers.

L'accusation a fait savoir qu'elle réclamerait une peine encore plus lourde pour Knox, décrite comme l'organisatrice d'une nuit de drogue et sexe ayant mal tourné.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer