Le gouverneur du Vermont rejette le cannabis récréatif

Le gouverneur du Vermont, Phil Scott... (PHOTO Lisa Rathke, AP)

Agrandir

Le gouverneur du Vermont, Phil Scott

PHOTO Lisa Rathke, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Montpellier

Le gouverneur républicain Phil Scott a mis son veto, mercredi, à un projet de loi qui aurait fait du Vermont le neuvième État américain à légaliser la marijuana à des fins récréatives. Il a toutefois indiqué qu'il était prêt à travailler avec les élus pour trouver un compromis.

M. Scott a dit qu'il renverrait le projet de loi aux élus accompagné de suggestions préconisant une autre approche. Il a réclamé des changements au texte proposé.

Parmi les propositions mises de l'avant par le gouverneur figure l'idée d'imposer des pénalités plus sévères en matière d'intoxication au cannabis pour ceux qui prennent le volant ou ceux qui en consomment en présence d'enfants.

Si le projet de loi sur l'usage récréatif du «pot» avait été adopté, il aurait été légal pour toute personne de plus de 21 ans de posséder et de cultiver de petites quantités d'herbe au Vermont, un État frontalier du Québec.

M. Scott a dit qu'il n'était pas contre - d'un point de vue philosophique - la légalisation de la marijuana, mais qu'il avait des inquiétudes quant à la sécurité publique, la santé des enfants et la façon de réglementer la conduite avec les facultés affaiblies.

Huit États américains, en plus du district de Columbia où se trouve la capitale, ont légalisé la marijuana à des fins récréatives. Le Vermont aurait pu devenir le premier État à aller de l'avant par un vote de son assemblée législative. Ailleurs aux États-Unis, le changement de loi s'est fait au moyen de référendums populaires.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer