Des polygames de l'Utah essuient un revers en justice

Kody Brown vit avec Meri, Janelle, Christine et... (PHOTO AP)

Agrandir

Kody Brown vit avec Meri, Janelle, Christine et Robyn, mais n'a épousé légalement que la première (assise à sa droite).

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La polygamie reste interdite aux États-Unis, selon une décision de la Cour suprême américaine qui a refusé d'examiner le recours judiciaire d'un homme et ses quatre femmes, héros d'une série de téléréalité.

Kody Brown vit avec Meri, Janelle, Christine et Robyn, mais n'a épousé légalement que la première. Ces cinq Américains sont membres d'un groupe religieux minoritaire, proche des fondamentalistes mormons, qui prône la polygamie parmi ces préceptes fondamentaux.

Ils livrent depuis sept ans une lutte devant les tribunaux contre les autorités de leur État d'origine, l'Utah, au nom des libertés de pensée et de religion.

Parallèlement à ce combat, la famille «plurielle» figure dans une série de téléréalité, Sister Wives, diffusée sur la chaîne TLC.

En décembre 2013, ils ont remporté une étonnante victoire judiciaire, quand un tribunal a jugé anticonstitutionnelle la loi de l'Utah interdisant la polygamie. Mais, en 2016, une cour d'appel a annulé ce jugement. Les Brown ont alors tenté de saisir la Cour suprême à Washington.

Cette dernière a refusé lundi d'ajouter cette affaire à son calendrier d'audiences, sans motiver sa décision et laissant donc en place le jugement d'appel.

La haute cour n'a pas statué sur un dossier de polygamie depuis 1878, quand elle avait déclaré qu'une loi prohibant la bigamie était valide.

La famille Brown s'est déclarée lundi «déçue mais pas surprise» par la décision de la Cour suprême, dans un communiqué de leur avocat Jonathan Turley. Les cinq ont promis de poursuivre leur combat judiciaire.

Plusieurs dizaines de milliers de fondamentalistes mormons vivant dans des États du grand Ouest américain continuent de pratiquer la polygamie.

L'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, autre nom de l'Église mormone et dont le siège est à Salt Lake City, interdit toutefois la polygamie depuis 1890.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer