Moscou «a cherché» à favoriser l'élection de Trump

Donald Trump et Vladimir Poutine... (Photos Don Emmert et Natalia Kolesnikova, archives AFP)

Agrandir

Donald Trump et Vladimir Poutine

Photos Don Emmert et Natalia Kolesnikova, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le président «Poutine et le gouvernement russe ont cherché» à favoriser l'élection de Donald Trump et à discréditer la campagne électorale d'Hillary Clinton, affirment les services de renseignement américains dans un rapport publié vendredi.

«Poutine et le gouvernement russe ont développé une préférence claire pour le président élu Donald Trump», affirme le rapport, rendu public dans une version expurgée de son contenu classifié.

Moscou «appliquera les leçons apprises» dans cette campagne pour influencer les élections dans d'autres pays, y compris alliés des États-Unis, avertit également le rapport.

Le diagnostic se base sur les informations recueillies par le FBI, en charge du contre-espionnage américain, la CIA et l'agence d'espionnage électronique, NSA.

Le rapport a été mis en ligne sur le site internet de la direction nationale du renseignement (DNI), qui chapeaute les grandes agences de renseignement américaines.

Barack Obama, qui avait demandé la rédaction de ce document de synthèse, a été informé de son contenu jeudi.

Donald Trump a lui été informé vendredi par les chefs du DNI, du FBI, de la CIA et de la NSA qui sont venus le rencontrer en personne dans sa tour quartier général à New York.

Quelques minutes après la rencontre, le président élu a souligné dans un communiqué qu'aucun piratage n'avait influencé le résultat de l'élection, mais s'est gardé de reprendre à son compte les conclusions du rapport qui venait de lui être présenté.

Le rapport rendu public précise que la «campagne d'influence» de Moscou s'inscrit dans le cadre d'une «stratégie de communication» s'inspirant des méthodes soviétiques utilisant notamment, «les opérations clandestines, les médias d'État, des tierces parties, et des utilisateurs payés de réseaux sociaux, ou trolls».




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer