Hermine s'éloigne de la côte est

De fortes vagues ont touché la promenade Virginia... (Photo Tom Copeland, AP)

Agrandir

De fortes vagues ont touché la promenade Virginia Dare de Manteo, en Caroline du Nord, le 3 septembre.

Photo Tom Copeland, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jessica Gresko
Associated Press
MIAMI

La tempête Hermine s'est éloignée de la côte est américaine, dimanche, mais elle tout de même provoqué de fortes vagues dans les cours d'eau, empêchant les plaisanciers à profiter des plages en cette fin de semaine de la fête du Travail.

Alors qu'elle remuait l'océan Atlantique à des centaines de kilomètres au large des côtes, le système a regagné de la force et les météorologues ont dit qu'elle pourrait retrouver la violence d'un ouragan plus tard en se rendant vers le nord. Ils s'attendaient à ce qu'elle s'immobilise au-dessus de l'eau avant de s'affaiblir à nouveau en tempête tropicale d'ici mardi.

«Elle va juste serpenter pendant quelques jours», a déclaré Dennis Feltgen du Centre national de surveillance des ouragans, expliquant qu'il est peu probable qu'Hermine touche le sol à nouveau mais qu'elle était bien positionnée pour battre la côte de vents et de vagues.

Les gouverneurs des États bordant l'Atlantique ont tous entamé des préparatifs d'urgence.

Le Service météorologique national des États-Unis a indiqué que des alertes de tempête tropicale étaient toujours en vigueur pour le New Jersey et le Delaware, où est située la plage Rehoboth, qui pourrait voit des vents s'élever à plus de 80 kilomètres à l'heure dimanche et lundi.

Virginia Beach était également touchée par un avertissement de tempête, alors que d'immenses vagues pourraient mettre en danger tous ceux qui oseraient s'aventurer dans l'eau.

Au New Jersey, le gouverneur Chris Christie a prévenu que la tempête pourrait causer des problèmes importants, dont des inondations dans les zones côtières.

Sous un soleil éclatant, dimanche après-midi, le gouverneur Christie a incité la population à ne pas se laisser berner par la température actuelle. L'impact sera probablement moins grand que prévu, mais il y aura tout de même des conséquences, a-t-il signalé.

Le Centre national de surveillance des ouragans a maintenu sa veille de tempête tropicale à Martha's Vineyard et à Nantuket.

«La combinaison d'une tempête et de la marée amènera des régions normalement sèches près des côtes à être inondées par la montée des eaux», a expliqué le centre dans son avis.

Hermine est déjà responsable de la mort de deux personnes en plus d'avoir endommagé plusieurs résidences et causé des pannes de courant de la Floride à la Virginie.

La tempête a balayé le golfe du Mexique et la Floride, vendredi, en tant qu'ouragan de catégorie 1, avant de s'affaiblir en tempête tropicale lorsqu'elle a touché terre en Géorgie.

Le moment de la tempête n'aurait pas pu être plus mal choisi pour l'industrie touristique de la côte est, qui engrange des revenus importants lors de la fête du Travail.

Puisque les niveaux de la mer ont grimpé d'environ 30 centimètres en raison des changements climatiques, la tempête pourrait s'avérer beaucoup plus dommageable que par le passé, selon les experts.

Michael Mann, de l'université d'État de la Pennsylvanie, a souligné que ce phénomène avait contribué à causer des dégâts importants dans la ville de New York lors de l'imposante tempête Sandy.

«Nous expérimentons déjà de plus en plus d'inondations en raison des changements climatiques à chaque tempête. Et c'est seulement le début», a indiqué Michael Oppenheimer, professeur à l'Université Princeton.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer