Le parti républicain veut priver la chaîne NBC de débat des primaires

Les candidats républicains et le monde conservateur étaient... (PHOTO RICK WILKING, REUTERS)

Agrandir

Les candidats républicains et le monde conservateur étaient tombés à bras raccourcis sur les modérateurs de CNBC pendant et après le débat, mercredi dans le Colorado (photo).

PHOTO RICK WILKING, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le parti républicain a rompu vendredi son futur partenariat avec la chaîne de télévision américaine NBC en raison du débat jugé biaisé mené mercredi par sa filiale CNBC entre les candidats aux primaires présidentielles.

«Dans l'attente de nouvelles discussions entre le comité national républicain et les équipes de nos candidats à la présidentielle, nous suspendons le partenariat avec NBC News pour le débat républicain des primaires à l'Université de Houston le 26 février 2016», a écrit le président du parti, Reince Priebus, au président de NBC, Andrew Lack.

«La chaîne CNBC vous appartient, et sa gestion du débat s'est faite de mauvaise foi», a ajouté Reince Priebus, qui dit agir pour éviter une répétition.

Mais NBC, dans un communiqué sous-entendant que le partenariat n'était pas mort, a indiqué qu'elle «travaillerait de bonne foi pour résoudre ce problème».

Les candidats républicains et le monde conservateur étaient tombés à bras raccourcis sur les modérateurs de CNBC pendant et après le débat, mercredi dans le Colorado, les accusant d'avoir été trop agressifs dans leurs questions et ne pas avoir laissé le temps aux candidats de répondre.

Les questions étaient «mesquines et méchantes» et visaient «à mettre nos candidats dans l'embarras», a affirmé Reince Priebus.

Le débat du 26 février sera maintenu, mais potentiellement organisé avec une autre chaîne, ainsi que l'autre partenaire initial, le magazine conservateur National Review.

Le parti a mis de l'ordre dans l'organisation des débats et sanctionné à ce jour 11 débats, moitié moins qu'en 2012.

Mais Donald Trump et d'autres candidats, après le débat de mercredi, ont dénoncé le mauvais travail du parti républicain et annoncé qu'ils travailleraient directement avec les chaînes pour imposer leurs propres règles à l'avenir. L'annonce de Reince Priebus pourrait être une réaction à ces menaces.

C'est la première fois que le parti se plaint officiellement par un communiqué; il ne l'avait pas fait après le premier débat, sur la plus grande chaîne d'information Fox News, préférée des conservateurs, où les journalistes avaient été agressifs à l'égard notamment de Donald Trump.

Mercredi soir, beaucoup de candidats se sont plaints pendant le débat, dénonçant un complot plus général des grands médias contre les conservateurs.

«Ce n'est pas un match en cage», a dit le sénateur Ted Cruz. «Même dans le New Jersey, ce que vous faites serait considéré comme malpoli», a dit le gouverneur Chris Christie, interrompu par le modérateur John Harwood.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer