Polémique après la mort d'un homme noir en fauteuil roulant, abattu par la police

Sur cette vidéo publiée sur Youtube, on peut... (Capture écran d'une vidéo)

Agrandir

Sur cette vidéo publiée sur Youtube, on peut voir la scène au cours de laquelle la police tire sur l'homme noir en fauteuil roulant.

Capture écran d'une vidéo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Une polémique enflait samedi aux États-Unis après que des policiers ont ouvert le feu sur un homme noir en fauteuil roulant, l'homme handicapé étant selon eux armé, une scène filmée sur une vidéo amateur qui suscite de nombreuses réactions sur l'internet.

Les autorités judiciaires de l'État du Delaware, où est décédée la victime âgée de 28 ans, ont annoncé dans un communiqué vendredi enquêter sur ces faits, « afin de déterminer si les policiers ont agi conformément à la loi ».

La vidéo tournée mercredi sur la voie publique dans la ville de Wilmington montre Jeremy McDole, à l'arrêt dans son fauteuil roulant, derrière une voiture sur la chaussée.

Plusieurs policiers accourent, le tenant en joue et criant à plusieurs reprises : « Lâche ton arme! » ou « Mains en l'air! ». La vidéo ne permet pas de voir si l'homme tient effectivement une arme. Tout à coup, les policiers tirent et une douzaine de détonations retentissent. Le corps inanimé de Jeremy McDole bascule alors hors du fauteuil roulant.

La police a indiqué avoir répondu à un appel téléphonique faisant état d'un homme armé en fauteuil roulant, lui-même s'étant peut-être blessé par balle.

Dans une conférence de presse diffusée par les médias américains, le chef de la police locale, Bobby Cummings, a expliqué que McDole avait refusé de répondre à l'injonction des agents qui lui demandaient de lever les mains et que l'homme avait également refusé de déposer à terre son arme. Selon le responsable policier, McDole a été tué au moment où il allait sortir son arme.

La mère de la victime, Phyllis McDole, a, elle, démenti cette version, en affirmant que son fils hémiplégique n'était ni dangereux ni armé.

« La vidéo montre qu'il n'avait pas d'arme. Il avait les mains posées sur les genoux quand il lui ont tiré dessus », a déclaré la mère en dénonçant une « injustice ».

Cité par la presse, le gouverneur du Delaware, Jack Markell, a de son côté qualifié la scène de « profondément perturbante ».

La plus importante organisation de défense des droits des Noirs aux États-Unis, la NAACP, a pour sa part demandé que soit désigné un « procureur spécial » pour garantir une enquête indépendante sur les circonstances de la mort de Jeremy McDole.

Ces derniers mois, différents faits divers aux États-Unis ont montré des policiers américains faisant un usage abusif de la force contre des Noirs. Certaines de ces affaires, comme la mort de Michael Brown, 18 ans, tué l'été 2014 à Ferguson, dans le Missouri, ont même dégénéré en émeutes.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer