Effondrement d'immeubles à New York: deux disparus et 22 blessés

Parmi les blessés, quatre sont hospitalisés dans un... (PHOTO TIMOTHY A. CLARY, AFP)

Agrandir

Parmi les blessés, quatre sont hospitalisés dans un état critique, selon la mairie, et cinq des 25 blessés sont des secouristes ou des pompiers.

PHOTO TIMOTHY A. CLARY, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Deux personnes étaient portées disparues vendredi à New York, et le bilan révisé à 22 blessés, après l'explosion ayant détruit jeudi plusieurs immeubles dans le quartier d'East Village, ont indiqué les autorités.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'explosion, qui a provoqué un violent incendie, serait due au gaz. «C'est une forte supposition» a déclaré vendredi le maire de New York Bill de Blasio.

Le maire a revu dans l'après-midi le bilan de 25 à 22 blessés, parmi lesquels six pompiers. Quatre des blessés sont dans un état critique.

Et le bilan pourrait encore s'alourdir.

«Nous sommes sûrs que deux personnes sont portées disparues, et il pourrait y en avoir plus», a déclaré le maire lors d'une conférence de presse.

Selon la police, citant des témoins, les deux disparus se trouvaient dans un restaurant de sushis, dans l'immeuble où a eu lieu l'explosion au 121 Second avenue. L'explosion a provoqué un violent incendie qui a mobilisé plus de 200 pompiers.

Les disparus sont un jeune homme de 23 ans qui devait rencontrer une jeune femme dans le restaurant de sushis, et un commis, selon les médias locaux.

Selon le maire, trois immeubles se sont effondrés et un quatrième a été très abîmé par le feu.

En plus du restaurant de sushis, une friterie belge, «Pommes frites», a également été détruite, au 123 Second Avenue.

L'odeur du feu s'était propagée dans tout le quartier jeudi.

Ce qu'il reste des bâtiments endommagés sera détruit, a précisé la mairie.

Le maire a expliqué que des inspecteurs de la compagnie de gaz Con Edison étaient venus examiner des canalisations plus tôt dans la journée. Quinze minutes après leur passage, le patron du restaurant de sushis a senti une odeur de gaz, et appelé le propriétaire de l'immeuble, qui a appelé un entrepreneur en bâtiment, lequel est venu inspecter les lieux avec le fils du propriétaire. C'est durant cette inspection, alors que les deux hommes se trouvaient au sous-sol, que l'explosion a eu lieu. Ils ont été brûlés au visage.

La Croix rouge a installé un Centre d'accueil dans une école proche, pour ceux ayant perdu leur logement, et un hôtel leur a aussi proposé trois nuits d'hébergement gratuit.

Il y a juste un an, huit personnes avaient déjà été tuées à New York lorsqu'une explosion de gaz avait détruit deux immeubles de logements dans East Harlem (nord de Manhattan) le 12 mars 2014.

East Village est un quartier très animé de Manhattan, apprécié des étudiants et New-Yorkais bohèmes un peu aisés, avec de très nombreuses boutiques, bars et restaurants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer