La Cour suprême autorise les mariages gais au Kansas

Si le Kansas a encore un recours devant... (Photo: Reuters)

Agrandir

Si le Kansas a encore un recours devant une cour d'appel, il est très peu probable qu'il soit entendu car cette cour a déjà retoqué les requêtes identiques de deux autres États, l'Oklahoma et l'Utah.

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La Cour suprême des États-Unis a autorisé mercredi les couples homosexuels à se marier au Kansas, le 33e État américain sur 50 où le mariage gai est désormais légal, ainsi que dans la capitale fédérale Washington.

Dans une brève décision très attendue, sept des neuf juges suprêmes ont refusé la demande du Kansas de bloquer les mariages homosexuels dans cet État. Cette décision prend effet immédiatement.

La haute Cour confirme ainsi la décision d'un juge fédéral d'invalider l'interdiction de ces mariages dans la loi du Kansas. Seuls deux juges ultra-conservateurs Antonin Scalia et Clarence Thomas étaient contre, selon le document de la haute Cour.

Le mois dernier, le gouvernement Obama avait annoncé que le mariage entre personnes de même sexe était désormais reconnu dans 32 États sur 50, plus la capitale fédérale Washington.

Si le Kansas a encore un recours devant une cour d'appel, il est très peu probable qu'il soit entendu car cette cour a déjà retoqué les requêtes identiques de deux autres États, l'Oklahoma et l'Utah.

Le 34e État pourrait être la Caroline du Sud, un juge fédéral ayant également décidé mercredi que l'interdiction des mariages de même sexe était inconstitutionnelle. Mais l'affaire doit également aller en appel.

Si la tendance générale est à la légalisation du mariage gai par les tribunaux, une cour d'appel a fait de la résistance la semaine dernière, en confirmant pour la première fois l'interdiction du mariage gai dans quatre États: le Michigan, l'Ohio, le Tennessee et le Kentucky. Une affaire qui ne devrait plus tarder à aboutir devant la Cour suprême en dernier ressort.

Le 26 juin 2013, les neuf juges de la Cour suprême avaient pris une décision historique en invalidant la Loi fédérale de défense du mariage, qui réservait le mariage à un homme et une femme. Ils avaient autorisé du même coup les couples homosexuels légalement mariés au niveau d'un État à percevoir les mêmes aides nationales que tous les époux hétérosexuels. La haute Cour avait cependant laissé à chaque État, comme le prévoit la loi, le soin de légaliser ou non le mariage homosexuel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer