Lavrov évoque le danger des tendances «ultranationalistes» en Ukraine

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov... (PHOTO  JOHAN ORDONEZ, AFP)

Agrandir

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov

PHOTO JOHAN ORDONEZ, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
GUATEMALA

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a appelé jeudi la communauté internationale à prendre des mesures devant la montée des tendances «ultranationalistes» en Ukraine.

«La situation en Ukraine est extrême, il y a un regain de sentiments ultranationalistes», a déclaré M. Lavrov lors d'une conférence de presse à Guatemala, dernière étape d'une tournée latino-américaine du chef de la diplomatie russe.

«Nous exigeons que soient prises des mesures pour prévenir la transformation de l'Ukraine en un État nationaliste qui ne correspondrait en aucune manière aux normes européennes existantes», a ajouté M. Lavrov.

Le ministre russe a par ailleurs remercié les pays d'Amérique centrale, qui «ne se sont pas joints aux sanctions contre la Russie».

Les États-Unis et l'Union européenne ont adopté des sanctions contre Moscou à la suite du rattachement à la Russie de la péninsule de Crimée, qui avait été attribuée à l'Ukraine en 1954 par le numéro un soviétique Nikita Khrouchtchev. Ce rattachement est intervenu en mars 2014 à la suite d'un référendum qui a eu lieu peu auparavant en Crimée et n'a pas été reconnu par les Occidentaux.

Les grandes puissances occidentales accusent par ailleurs la Russie d'envoyer des armes et des troupes dans l'est de l'Ukraine pour soutenir les insurgés hostiles au pouvoir de Kiev. Moscou nie toute présence de ses forces régulières en Ukraine.

M. Lavrov achevait jeudi au Guatemala une tournée qui l'a auparavant mené à Cuba, en Colombie et au Nicaragua.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer