Fusillade meurtrière à un point de contrôle en Ukraine: 3 morts

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Sur le même thème

Associated Press

L'Ukraine et la Russie se sont blâmées mutuellement, dimanche, à la suite d'une fusillade s'étant déroulée à un point de contrôle tenu par des insurgés pro-russes, qui a fait au moins trois morts et des blessés, dans la ville de Slaviansk, en Ukraine orientale.

L'identité des auteurs de l'attaque était toujours un mystère, quelques heures après les événements.

La Russie a accusé des militants nationalistes ukrainiens, alors que Kiev a soutenu que l'attaque avait été menée par des «agents provocateurs» provenant de l'extérieur du pays.

Cette escarmouche meurtrière serait la première depuis la signature de l'accord de Genève, la semaine dernière, qui vise à rétablir la paix dans cette région.

Bon nombre d'observateurs craignent que de tels affrontements fassent dérailler le processus de paix et donnent un prétexte à la Russie pour tenter de s'accaparer davantage de territoire ukrainien.

La Russie, qui a annexé la péninsule de Crimée le mois dernier, compte des dizaines de milliers de militaires à la frontière de l'Ukraine.

Le président russe, Vladimir Poutine, a soutenu que cette présence de l'armée dans cette région s'expliquait par la tenue d'exercices militaires. Un porte-parole du président a cependant admis, samedi, que plusieurs militaires se trouvaient à cet endroit en raison de l'instabilité dans la région.

Le maire auto-proclamé de Slaviansk, Viatcheslav Ponomarev, a demandé à la Russie d'envoyer des «soldats de la paix» pour maintenir l'ordre.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer