Londres et Washington préparent de nouvelles sanctions contre Moscou

Le premier ministre britannique David Cameron.... (PHOTO GEORGES GOBET, AFP)

Agrandir

Le premier ministre britannique David Cameron.

PHOTO GEORGES GOBET, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
LONDRES

Le premier ministre britannique David Cameron a accepté jeudi de collaborer avec le président américain Barack Obama sur le renforcement des sanctions contre Moscou, et promis 1,2 million d'euros supplémentaires pour une mission de surveillance en Ukraine.

Les deux dirigeants se sont entretenus par téléphone à l'issue des pourparlers de Genève destinés à désamorcer les tensions en Ukraine.

Les Occidentaux, Kiev et Moscou ont conclu un accord-surprise qui prévoit notamment le désarmement des groupes armés illégaux et l'évacuation des bâtiments occupés.

La mission de surveillance de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) sera chargée d'aider les autorités ukrainiennes à mettre en oeuvre ces mesures.

«Le Royaume-Uni fournira un million de livres supplémentaires (2 millions $) pour soutenir le développement de la mission et l'aider à accomplir son mandat», a indiqué le bureau du premier ministre dans un communiqué.

«Le premier ministre et le président ont convenu qu'entretemps l'Union européenne et les États-Unis devraient continuer à préparer d'éventuelles sanctions supplémentaires, afin d'être prêts à réagir rapidement si l'accord n'est pas appliqué», a précisé le communiqué.

Les deux dirigeants ont qualifié l'accord conclu à Genève de «pas en avant positif», tout en avertissant que les mesures devaient être appliquées «rapidement» afin de réduire les tensions.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer