Une église de Newtown évacuée en plein service religieux

Une équipe de la police entre dans l'église... (Photo: Reuters)

Agrandir

Une équipe de la police entre dans l'église pour sécuriser les lieux après l'annonce d'une menace encore indéterminée.

Photo: Reuters

Partager

Dossiers >

Tuerie à Newtown

International

Tuerie à Newtown

Le 14 décembre 2012, un jeune homme a tué 20 enfants et six adultes dans l'école primaire de Sandy Hook. Il a aussi assassiné sa mère et s'est enlevé la vie. »

Sur le même thème

David Santerre, envoyé spécial
La Presse

(Newtown, Connecticut) Comme si les gens du quartier de Sandy Hook, à Newtown au Connecticut, n'étaient pas assez atterrés depuis la tuerie de vendredi, voilà que des menaces ont forcé l'évacuation de leur principale église en pleine messe de midi.

Vers 12h30, le prêtre a dû interrompre son homélie, à l'église Sainte-Rose de Lima, pour demander aux gens de quitter en raison d'une menace, formulée par appel téléphonique. Cependant, les policiers ont affirmé n'avoir rien découvert.

«Les gens se sont levés, stressés, se sont fait des accolades et ont quitté», explique le porte-parole du diocèse Brian Wallace.

Il n'a pu préciser la nature de la menace, et rien n'indique qu'elle soit fondée pour l'instant.

«C'était au milieu de la messe. Ils ont juste demandé à tout le monde de sortir en raison d'une menace. L'église était pleine», a témoigné une femme, Anne, originaire de Hartford et qui se trouvait à l'intérieur au moment de l'évacuation.

Les policiers de Newtown et la Garde Nationale sont sur place pour fouiller l'église et les bâtiments environnants. La police a installé un périmètre de sécurité alentour. Elle ciblait apparemment une maison située juste à côté.

L'église a été fermée pour la journée.

Le porte-parole du diocèse a indiqué que la communauté est forte, mais qu'elle commence à être éprouvée. Il a indiqué que huit des victimes de l'école primaire de Sandy Hook fréquentaient l'église de la paroisse.

Des centaines d'habitants de Newtown se sont recueillis aujourd'hui dans les églises de la ville pour prier pour les 20 enfants et six adultes tués dans la fusillade dans l'école primaire de Sandy Hook vendredi.

C'est déjà à l'Église catholique Sainte-Rose de Lima que s'était tenue vendredi l'une des premières cérémonies en mémoire des victimes.

L'église avait d'ailleurs été fermée aux dizaines de reporters qui ont déferlé sur la ville après le drame. «La situation est extrêmement tendue, c'est pourquoi nous ne voulons ni journalistes ni caméras ici», a expliqué le porte-parole du diocèse.

Des offices dominicaux ont réuni les habitants bouleversés dans les églises de la ville, comme la Saint John's Episcopal Church et la United Methodist Church, à quelques encablures de l'école primaire de Sandy Hook.

Plus de détails à venir.

- Avec l'AFP et AP

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer