Ivanka Trump à la conquête des électrices pour son père

Donald Trump en compagnie de sa fille, Ivanka... (Photo Carlo Allegri, REUTERS)

Agrandir

Donald Trump en compagnie de sa fille, Ivanka Trump

Photo Carlo Allegri, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Agence France-Presse
CLEVELAND

Ivanka Trump, la fille du candidat républicain à la présidence américaine a promis jeudi que son père se battrait pour l'égalité des salaires entre hommes et femmes et pour aider les mères de famille, des sujets rarement évoqués par son père.

Ivanka, 34 ans, femme d'affaires accomplie, très proche de son père, avait jeudi soir la responsabilité de le présenter aux milliers de délégués et invités à la convention républicaine de Cleveland, avant son discours d'investiture en vue de la présidentielle de novembre.

Très élégante, vêtue d'une simple robe rose, elle a décrit un père comme un «battant», qui «non seulement a la force et la capacité nécessaire pour devenir le prochain président, mais aussi la gentillesse et la compassion qui en feront le dirigeant dont a besoin ce pays».

Comme beaucoup de gens de ma génération, «je ne me considère pas catégoriquement républicaine et démocrate», a-t-elle déclaré, avant d'évoquer des thèmes qui semblaient tirés d'une campagne démocrate, et visaient clairement à rassurer des électrices qui majoritairement ne font pas confiance au milliardaire facilement insultant.

S'il devient président, il «s'appliquera à rendre meilleur marché les gardes d'enfants, et à les rendre accessibles à tous», a-t-elle déclaré. Et il se battra «pour un salaire égal à travail égal», a-t-elle ajouté.

Elle a affirmé qu'à la Trump Organization, la société de son père dont elle est vice-présidente, les femmes étaient payées comme les hommes, et constituaient la majorité des cadres.

«Un vrai changement viendra seulement de l'extérieur du système, et il viendra seulement d'un homme qui a passé toute sa vie à faire ce que les autres jugeaient impossible», a ajouté cette mère de trois jeunes enfants, la fille préférée de Donald Trump, en affirmant aussi que son père «ne voyait pas la couleur des gens ni leur sexe».

«Il est dur et persévérant. Il est honnête et réel. C'est un optimiste et il croit dur comme fer à l'Amérique et en son potentiel. Il aime sa famille et il aime son pays de tout son coeur. Les politiciens demandent à être jugés sur leurs promesses, je vous demande de juger mon père sur ses résultats», a-t-elle ajouté, en évoquant ses succès dans l'immobilier.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer