Syrie: 11 civils tués par une explosion à Idleb

Un correspondant de l'AFP sur place a vu... (Photo Omar haj kadour, Agence France-Presse)

Agrandir

Un correspondant de l'AFP sur place a vu un immeuble éventré et d'autres très endommagés, tandis que les secours s'activaient avec des torches pour tenter de trouver des survivants.

Photo Omar haj kadour, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Agence France-Presse
Idleb

Onze civils ont été tués lundi dans une explosion d'origine indéterminée à Idleb, une ville du nord-ouest de la Syrie tenue par des djihadistes, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La violente détonation a également fait 80 blessés, et le bilan des morts risque de s'alourdir, plusieurs victimes se trouvant dans un état grave ou sous les décombres, selon l'OSDH.

Les causes de l'explosion n'étaient pas claires dans l'immédiat.

Un correspondant de l'AFP sur place a vu un immeuble éventré et d'autres très endommagés, tandis que les secours s'activaient avec des torches pour tenter de trouver des survivants.

La ville d'Idleb est contrôlée par le groupe Hayat Tahrir al-Cham, dominé par l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda. La province du même nom est la dernière à échapper presque entièrement au régime de Damas.

De nombreux rebelles et leurs familles récemment évacués de la poche insurgée dans la Ghouta orientale, aux portes de Damas, sont partis dans cette province.

Déclenché en 2011 avec la répression par le régime de manifestations pacifiques, le conflit a fait plus de 350 000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer