La bataille de Mossoul en direct sur Facebook

Des membres des peshmergas - combattants kurdes -... (photo REUTERS)

Agrandir

Des membres des peshmergas - combattants kurdes - prennent position à l'est de Mossoul, alors que la bataille pour reprendre la ville aux djihadistes de l'EI est lancée, le 17 octobre.

photo REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

La Presse

Si la seconde guerre du Golfe lancée par une coalition menée par les Américains contre l'Irak de Saddam Hussein au début des années 1990 a été le premier conflit couvert en direct par la télévision, la bataille de Mossoul lancée dimanche par les forces irakiennes pour reconquérir le fief du groupe État islamique pourrait être la première offensive guerrière à être diffusée en direct sur Facebook.

Le groupe médiatique kurde Rudaw filme et diffuse en direct via leur page Facebook l'avancée des forces irakiennes et de leurs alliés kurdes en direction de la deuxième ville du pays, bastion de l'EI depuis 2014. Des images reprises par plusieurs médias dont la chaîne qatarie Al-Jazeera et la britannique Channel 4.

Si plusieurs médias ont utilisé Facebook Live dans le passé pour diffuser des manifestations, notamment celle fin septembre à Charlotte en Caroline du Nord pour dénoncer la mort de Keith Scott - un Afro-Américain abattu par la police- , c'est la première fois que la fonctionnalité du réseau social de Mark Zuckerberg est utilisée lors d'un conflit armé.

Et comme Facebook Live permet aux usagers de commenter ou encore d'ajouter des émoticônes, certaines images de l'avancée guerrière sont affublées de petits visages en colère ou à l'air étonné, ou encore de la mention « like », ce qui a choqué et déconcerté plusieurs internautes.



Avec 1,5 million d'habitants, Mossoul est la deuxième ville d'Irak derrière la capitale Bagdad. C'est également, avec Raqqa en Syrie, l'une des deux grandes villes tombées sous le joug de l'EI. C'est à Mossoul que son chef Abou Bakr al-Baghdadi avait annoncé en 2014 le rétablissement du « califat ».

- D'après Mashable

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer