Syrie: le Pentagone évoque de possibles victimes civiles lors de frappes

Trois frappes aériennes ayant visé le groupe État islamique au cours des six... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Agence France-Presse

Trois frappes aériennes ayant visé le groupe État islamique au cours des six derniers jours en Syrie ont pu faire des victimes civiles, a annoncé mardi le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom) dans un communiqué.

Le 7 septembre, lors d'un bombardement près de Deir Ezzor (est) mené sur une cible djihadiste «ce qui semble être un véhicule non militaire est entré dans la zone ciblée après que l'arme ait été tirée par l'appareil en vol», a indiqué Centcom.

Un incident qui semble s'être reproduit le 12 septembre, cette fois près de la ville d'Al-Chaddadeh dans la province d'Hassaké (nord-est), a-t-il ajouté, sans autre précision.

Et le 10 septembre, une frappe contre l'EI dans les environs de Raqa, fief du groupe Djihadiste en Syrie, «peut avoir résulté dans la mort de civils près de l'endroit» où elle a été réalisée.

Les États-Unis sont à la tête d'une coalition internationale contre l'EI depuis deux ans en Syrie et en Irak.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer