Syrie : 39 civils tués dans des frappes russes sur Raqa

Raqa, dans le nord de la Syrie, est... (PHOTO ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Raqa, dans le nord de la Syrie, est sous le joug du groupe État islamique.

PHOTO ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
BEYROUTH

Au moins 39 civils dont sept femmes et cinq enfants ont été tués samedi dans des frappes de l'aviation russe sur Raqa, fief du groupe djihadiste État islamique (EI) dans le nord de la Syrie, a indiqué une ONG.

Les frappes ont fait également cinq morts parmi les combattants de l'EI ainsi que 60 blessés, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

« Les frappes ont été menées par l'aviation russe », a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, au lendemain de la mort de 16 civils dans des raids sur la ville.

L'objectif est « d'affaiblir l'EI et de l'empêcher d'envoyer des renforts de Raqa à la région de Palmyre », dans le centre du pays en guerre, selon lui.

L'EI s'est emparée de Palmyre, classée au patrimoine de l'Humanité, en mai 2014. Depuis quelques semaines, les troupes du régime, soutenues par l'aviation russe, ont avancé dans la région dans le but de reprendre la cité antique aux djihadistes.

Samedi, la région de Palmyre a été visée de nouveau par au moins 70 frappes, faisant 18 morts parmi les djihadistes, selon l'OSDH.

La Russie, allié du régime de Bachar al-Assad qui combat rebelles et djihadistes, a annoncé lundi dernier un retrait partiel de ses forces de Syrie, plus de cinq mois après le début de son engagement militaire dans le pays, mais continue de frapper les djihadistes exclus de l'accord de trêve entre régime et rebelles syriens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer