Syrie: 12 civils dont cinq enfants tués dans des raids à Raqqa

Images d'un raid aérien mené par l'armée française... (Archives AFP)

Agrandir

Images d'un raid aérien mené par l'armée française à Raqqa.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
BEYROUTH

Douze civils dont cinq enfants ont été tués jeudi dans des raids aériens sur Raqqa, le bastion du groupe djihadiste État islamique (EI) dans le nord de la Syrie, a indiqué une ONG syrienne.

Le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, qui a fourni ce bilan à l'AFP, a affirmé que les raids avaient visé «les environs d'une école dans la ville de Raqqa».

Il n'a pas été en mesure de préciser la nationalité des avions ayant mené ces raids contre la capitale de facto du groupe djihadiste responsable d'atrocités en Syrie et en Irak voisin, et d'attentats spectaculaires meurtriers à l'étranger.

Après les attentats de Paris (130 morts le 13 novembre) et contre un avion de ligne russe qui s'est écrasé en Égypte (224 morts le 31 octobre), revendiqués par l'EI, Raqqa est devenue la principale cible des raids aériens de la Russie et de la France.

La France, qui réclame le départ du président Bachar al-Assad, fait partie de la coalition internationale dirigée par les États-Unis qui mène des frappes depuis plus d'un an sur les positions de l'EI.

La Russie ne fait pas partie de cette coalition mais est intervenue en septembre dans le conflit en Syrie pour venir en aide au régime du président Bachar al-Assad, son allié, face aux rebelles et aux djihadistes.

Selon M. Abdel Rahmane, des combattants de l'EI ont évacué ces dernières semaines un nombre de leurs positions et se sont installés parmi la population civile.

L'EI contrôle la ville de Raqqa depuis janvier 2014.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer