La jeunesse américaine, cible des recruteurs de l'EI

L'État du Minnesota compte le plus grand groupe... (PHOTO AP)

Agrandir

L'État du Minnesota compte le plus grand groupe d'origine somalienne des États-Unis.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
Chicago

Le groupe État islamique accentue ses efforts de recrutement au sein de la jeunesse de Minneapolis, dans le nord des États-Unis, a mis en garde mercredi le procureur local, tandis qu'à New York un jeune homme a reconnu avoir voulu rejoindre les rangs des djihadistes.

Plusieurs jeunes adultes du Minnesota, âgés de 19 à 21 ans, avaient été arrêtés et inculpés pour avoir tenté de rejoindre le groupe EI en Syrie, avaient annoncé en mai le FBI et la justice américaine.

L'un d'entre eux, Hanad Mustofe Musse, a plaidé coupable mercredi de terrorisme après avoir tenté à de maintes reprises de rejoindre la Syrie, y compris en s'équipant d'un faux passeport, des tentatives déjouées par les agents du FBI.

«Engager à son encontre des poursuites pénales était la meilleure solution pour le stopper et possiblement lui sauver la vie», a estimé dans un communiqué le procureur fédéral du Minnesota, Andrew Luger.

Le groupe dont faisait partie le jeune homme était issu de la communauté d'origine somalienne de Minneapolis, capitale de l'État du Minnesota, qui compte le plus grand groupe d'origine somalienne des États-Unis.

Ces jeunes «continuent à faire l'objet d'une intense campagne de recrutement de la part du groupe État islamique», a ajouté M. Luger.

Le procureur fédéral avait déjà admis être confronté à «un problème de recrutement (de djihadistes) dans le Minnesota», notamment dans les villes de Minneapolis et St. Paul, d'où les autorités estiment qu'une vingtaine de jeunes hommes ont réussi à gagner les rangs des djihadistes à l'étranger.

En mai, le FBI avait arrêté deux Californiens, soupçonnés d'avoir tenté d'apporter un «soutien matériel» au groupe EI.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer