Irak: l'EI exécute 20 opposants dans le nord

L'armée irakienne et ses alliés, principalement les forces... (PHOTO THAIER AL-SUDANI, REUTERS)

Agrandir

L'armée irakienne et ses alliés, principalement les forces kurdes, des miliciens chiites et des combattants de tribus sunnites, ont lancé il y a une semaine une vaste offensive pour reprendre la ville stratégique de Tikrit.

PHOTO THAIER AL-SUDANI, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
BAGDAD

Le groupe extrémiste sunnite État islamique (EI) a exécuté 20 personnes qui voulaient s'engager dans une milice combattant les djihadistes dans la province septentrionale de Kirkouk, ont indiqué lundi les autorités irakiennes.

L'exécution de ces hommes, volontaires pour rejoindre les forces paramilitaires des Unités de mobilisation populaires, s'est déroulée dans la ville de Hawijah, selon un officier de police et deux responsables locaux.

Leur mise à mort n'a pas pu être confirmée indépendamment, mais elle a été illustrée par une série de photos très crues diffusées sur l'internet.

Ces photos portant le sigle de l'EI montrent les corps de plus d'une dizaine d'hommes morts suspendus par les pieds à des poteaux visiblement électriques. Les légendes précisent qu'il s'agit de membres des Unités de mobilisation populaire, vraisemblablement des chiites.

L'armée irakienne et ses alliés, principalement les forces kurdes, des miliciens chiites et des combattants de tribus sunnites, ont lancé il y a une semaine une vaste offensive pour reprendre la ville stratégique de Tikrit.

Située à 160 km au nord de Bagdad, cette ville dont la population est majoritairement arabe sunnite, avait été prise par le groupe djihadiste en juin 2014 lors de sa fulgurante percée en Irak, qui lui a permis de s'emparer de vastes régions dans le nord et l'ouest du pays.

Les forces kurdes ont par ailleurs lancé lundi une offensive dans des zones au sud et à l'ouest de la ville de Kirkouk, accroissant ainsi la pression sur les derniers bastions djihadistes à l'est du Tigre.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer