Corée du Nord: la Chine et la Russie, acteurs de l'apaisement, dit Trudeau

Des pays comme la Russie et la Chine... (archives AFP)

Agrandir

Des pays comme la Russie et la Chine «joueront un rôle important» à terme pour promouvoir «la paix dans la péninsule coréenne», a déclaré M. Trudeau.

archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La Chine et la Russie ont un «rôle important» à jouer dans le désamorçage des tensions dans la péninsule coréenne en dépit de leur absence à la réunion ministérielle sur la Corée du Nord mardi prochain à Vancouver, a estimé vendredi le premier ministre Justin Trudeau.

«La communauté internationale joue un rôle extrêmement important dans le désamorçage et la désescalade des tensions» nées de la crise sur le nucléaire avec la Corée du Nord, a déclaré Justin Trudeau lors d'une conférence de presse.

Des pays comme la Russie et la Chine, qui ont décliné l'invitation à la réunion de Vancouver, «joueront un rôle important» à terme pour promouvoir «la paix dans la péninsule coréenne», a-t-il ajouté.

La réunion des ministres des Affaires étrangères d'une vingtaine de pays, co-présidée par le Canada et les États-Unis, visent à déployer «les efforts diplomatiques pour un avenir plus pacifique, prospère et dénucléarisé dans la péninsule nord-coréenne», avait indiqué Chrystia Freeland, chef de la diplomatie canadienne, à l'annonce de cette rencontre le mois dernier.

«Nous pensons que davantage de dialogue est toujours une bonne chose», a estimé Justin Trudeau, souhaitant une multiplication des discussions afin de «prendre au sérieux la menace que représente la Corée du Nord».

«Plus nous aurons de conversations différentes à ce sujet, plus nous avancerons dans une meilleure direction pour nous tous», a conclu Justin Trudeau.

Outre le Canada et les États-Unis, les pays membres du Commandement des Nations unies en Corée, dont la France, participeront à la réunion de Vancouver où seront notamment discutées les sanctions infligées à la Corée du Nord.

Les tensions dans la péninsule coréenne se sont cependant détendues mardi à l'occasion de la première rencontre depuis décembre 2015 entre des représentants sud et nord-coréens où a été décidé l'envoi au Sud d'une délégation de la Corée du Nord aux jeux Olympiques d'hiver qui se tiendront à Pyeongchang du 9 au 25 février.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer