Ferguson: le policier Wilson craignait pour sa vie

Des manifestants ont réclamé l'arrestation de Darren Wilson... (PHOTO JOSHUA LOTT, AFP)

Agrandir

Des manifestants ont réclamé l'arrestation de Darren Wilson lors d'un rassemblement à St Louis, le 11 octobre.

PHOTO JOSHUA LOTT, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ferguson

International

Ferguson

La mort de Michael Brown, un jeune Noir de 18 ans abattu par un policier blanc, a plongé cette banlieue de St. Louis au Missouri, dont la population est à forte majorité afro-américaine, dans une crise raciale et sociale sans précédent. »

Sur le même thème

Associated Press
WASHINGTON

Le policier américain qui a abattu un jeune Noir en août, donnant lieu à plusieurs nuits de manifestations parfois violentes, affirme qu'il craignait pour sa vie quand il a ouvert le feu, selon ce que rapporte le New York Times.

Darren Wilson, un membre du corps policier de la ville de Ferguson, au Missouri, aurait raconté aux enquêteurs que la victime, Michael Brown, l'avait coincé dans son véhicule de patrouille en le ruant de coups et en tentant de lui arracher son arme.

Le récit de M. Wilson n'explique toutefois pas pourquoi il a tiré en direction de M. Brown à de multiples reprises, après être sorti de son véhicule, ajoute le New York Times.

Une autopsie indépendante demandée par la famille de M. Brown démontre qu'il a été atteint de six balles, dont deux à la tête.

L'avocat de la famille Brown, Benjamin Crump, a accusé M. Wilson de fournir une version des événements qui le blanchira de tout blâme. Il a rappelé que plusieurs témoins affirment que M. Brown a été abattu au moment où il s'éloignait du policier, les mains levées.

M. Wilson est sous enquête et pourrait éventuellement faire l'objet d'accusations criminelles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer