Le commandant de la principale alliance de rebelles en Syrie tué dans une frappe aérienne

L'«Armée de la Conquête» compte aussi dans ses... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

L'«Armée de la Conquête» compte aussi dans ses rangs des organisations islamistes comme Ahrar al-Cham et Faylaq al-Cham.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Guerre civile en Syrie
Guerre civile en Syrie

Pour tout savoir sur le conflit syrien qui depuis mars 2011 a coûté la vie à plus de 250 000 personnes et poussé à la fuite des millions d'autres. »

Agence France-Presse
BEYROUTH

Le commandant de l'«Armée de la Conquête», la principale alliance de rebelles luttant contre le régime de Bachar al-Assad, a été tué dans «une frappe aérienne» dans le nord de la Syrie, a annoncé jeudi le Front Fateh al-Cham (ex-Front al-Nosra).

Abou Omar Sarakeb a été tué dans la province d'Alep, a ajouté sur son compte Twitter ce groupe djihadiste faisant lui-même partie de l'«Armée de la Conquête», qui a parlé de son «martyr» sans fournir d'autres précisions.

L'«Armée de la Conquête» compte aussi dans ses rangs des organisations islamistes comme Ahrar al-Cham et Faylaq al-Cham.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a de son côté déclaré que des avions, dont il ignorait s'ils appartenaient aux forces aériennes du régime syrien, étaient russes ou de la coalition dirigée par les États-Unis, avaient tué Abu Omar Sarakeb ainsi qu'un autre commandant, Abu Muslem al Shami, au cours d'un rassemblement dans l'agglomération d'Alep de l'«Armée de la Conquête».

Ce groupe contrôle la province d'Idleb (nord-ouest) et a subi cette semaine une défaite majeure après la reconquête par les troupes du régime de Damas des quartiers du sud d'Alep qu'il contrôlait.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer