Al-Qaïda au Yémen menace la France de nouvelles attaques

Paris et toute la France étaient en deuil,... (Photo AFP)

Agrandir

Paris et toute la France étaient en deuil, vendredi.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentats à Paris

International

Attentats à Paris

Le siège parisien du journal satirique français «Charlie Hebdo» a été la cible d'un attentat terroriste sanglant ayant coûté la vie à au moins 12 personnes dont son directeur de rédaction et dessinateur emblématique Charb et ses trois autres caricaturistes vedettes: Cabu, Wolinski et Tignous. Le pire attentat en sol français depuis 50 ans. Cet attentat a été suivi par deux attaques qui seraient vraisemblablement liées au carnage chez «Charlie Hebdo». »

Sur le même thème

Agence France-Presse

Un responsable religieux d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), dont se réclamaient les frères Kouachi, auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo, a menacé la France de nouvelles attaques dans une vidéo diffusée vendredi, a révélé un centre de surveillance américain des sites islamistes.

Dans ce message, Harith al-Nadhari, une autorité en matière de charia, la loi islamique, au sein d'Aqpa, s'adresse aux Français en ces termes: «vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattrez Allah, Son messager et les croyants», selon une retranscription fournie par SITE.

Le dignitaire n'a toutefois pas revendiqué au nom de l'organisation les attaques survenues à Paris.

«Des soldats qui adorent Allah et Ses messagers sont venus parmi vous. Ils ne craignent pas la mort, ils cherchent le martyre au nom d'Allah», poursuit ce responsable, dans une référence implicite aux auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo, Chérif et Saïd Kouachi, qui a fait 12 morts.

Chérif Kouachi, qui s'est dit missionné par Aqpa, et son frère, qui aurait suivi au Yémen un entraînement au maniement des armes avec Al-Qaïda, ont été abattus vendredi par les forces de l'ordre, après s'être retranchés dans une imprimerie au nord-est de Paris.

Un proche, Amedy Coulibaly, a été tué dans l'assaut d'un magasin cacher de la capitale où il retenait plusieurs personnes en otages. Il s'était revendiqué du groupe État islamique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer