Plus de 131 000 migrants arrivés en Europe depuis janvier

Des migrants près de la frontière entre la... (PHOTO MARKO DJURICA, REUTERS)

Agrandir

Des migrants près de la frontière entre la Grèce et la Macédoine.

PHOTO MARKO DJURICA, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise migratoire

International

Crise migratoire

L'Europe fait face à une crise migratoire sans précédent, alors que depuis 2015 des centaines de milliers de personnes ont tenté de traverser la Méditerranée pour trouver refuge dans l'«Eldorado européen», plusieurs y laissant leur vie. Un nombre de réfugiés poussé à la hausse notamment par la guerre syrienne et l'établissement du «califat» de l'EI à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
Genève

Plus de 131 000 migrants sont arrivés en Europe par la Méditerranée depuis début janvier, a annoncé mardi le HCR (Haut-commissariat aux réfugiés) à Genève, soit davantage que pour les 5 premiers mois de l'an dernier.

«Les chiffres de ce matin montrent que 131 724 personnes ont fait le voyage (par la Méditerranée) en janvier et février, dont 122 637 sont arrivés en Grèce, soit un chiffre supérieur à celui des 5 premiers mois de 2015», a déclaré un porte-parole du HCR.

En outre, quelque 410 personnes ont perdu la vie en tentant la traversée de la Méditerranée depuis le début de l'année, a ajouté le porte-parole.

Au total, le HCR relève que les arrivées de migrants en Europe ont ralenti en hiver, mais «restent à un niveau relativement élevé».

Concernant la Grèce, le HCR indique que 24 000 migrants et réfugiés ont actuellement besoin d'un hébergement, dont 8500 se trouvent à Idomeni, à la frontière avec la Macédoine.

Au moins 1500 personnes ont dormi en plein air, la nuit dernière, a ajouté le porte-parole.

En raison de la forte affluence de migrants dans cette zone, il y a des risques de manque de nourriture, d'abris, d'eau et d'installations sanitaires. En outre, des tensions se créent entre migrants.

Les autorités grecques ont érigé deux camps, déjà saturés, près d'Idomeni.

«La Grèce ne peut pas gérer cette situation toute seule», a conclu le HCR qui demande que le plan de réinstallation des migrants en Europe, adopté en 2015, soit mis en oeuvre.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer