Pyongyang serait capable de frapper les États-Unis, dit un général américain

La Corée du Nord a lancé son premier... (PHOTO ARCHIVES AP/KCNA)

Agrandir

La Corée du Nord a lancé son premier missile intercontinental Hwasong-14, le 4 juillet.

PHOTO ARCHIVES AP/KCNA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

La Corée du Nord dispose «à l'évidence» de la capacité de frapper les États-Unis avec un missile balistique intercontinental, mais sans pouvoir toutefois encore viser le territoire avec précision, a estimé mardi un général américain.

Pyongyang a réussi le 4 juillet son premier tir de missile intercontinental capable, selon les experts, de frapper le sol américain en Alaska ou à Hawaï.

Le général Paul Selva, vice-chef d'état-major inter-armées, a toutefois souligné qu'il doutait de la capacité de la Corée du Nord à frapper avec précision les États-Unis.

«Je suis d'accord sur l'évaluation voulant que les Nord-Coréens avancent rapidement en direction du développement d'une capacité concernant les missiles balistiques intercontinentaux», a-t-il déclaré devant la commission des Forces armées du Sénat américain.

«Ce que les experts me disent, c'est que les Nord-Coréens n'ont pas encore démontré la capacité à guider et contrôler leurs missiles, ce qui serait nécessaire» pour viser précisément une cible, a-t-il ajouté.

«S'agissant du rayon d'action, ils en ont clairement la capacité», a admis le général.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer