La justice américaine demande d'arrêter un frère de Ban Ki-Moon

Lors d'une audition devant un tribunal fédéral de... (Photo AFP)

Agrandir

Lors d'une audition devant un tribunal fédéral de Manhattan vendredi, le bureau du procureur a indiqué avoir demandé à Séoul d'interpeller Ban Ki Sang, frère de l'ancien Secrétaire général de l'ONU (photo).

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

La justice américaine a demandé aux autorités sud-coréennes d'arrêter un frère de Ban Ki-moon, inculpé par un tribunal new-yorkais pour des faits de corruption début janvier, a indiqué vendredi un porte-parole du procureur de New York.

Lors d'une audition devant un tribunal fédéral de Manhattan vendredi, le bureau du procureur a indiqué avoir demandé à Séoul d'interpeller Ban Ki Sang, frère de l'ancien Secrétaire général de l'ONU qui a quitté ses fonctions le 31 décembre, a précisé ce porte-parole.

Ban Ki Sang et son fils Joo Hyun Bahn avaient été inculpés début janvier par ce tribunal de New York, qui les soupçonne d'avoir versé, en 2014, des pots-de-vin à un intermédiaire pour qu'il convainque les autorités d'un pays du Moyen-Orient, dont le nom n'a pas été révélé, d'acheter un immeuble au Vietnam par le biais d'un fonds souverain.

Le complexe appartenait au groupe sud-coréen Keangnam, dont Ban Ki Sang était l'un des dirigeants et qui s'était retrouvé acculé à la vente pour se sortir de difficultés de trésorerie, espérant en tirer environ 800 millions de dollars.

Selon la presse coréenne, le pays en question était le Qatar, qui contrôle le puissant fonds souverain Qatar Investment Authority (QIA).

Ban Ki-moon lui-même n'est pas cité par la justice américaine dans ce dossier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer