Le pape François a reçu le président vietnamien

Le rapprochement entre le Saint-Siège et le Vietnam... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Le rapprochement entre le Saint-Siège et le Vietnam s'est fait à petits pas depuis près de trente ans.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Cité du Vatican

Le pape François a reçu mercredi le président vietnamien Tran Dai Quang au Vatican, nouvel étape du rapprochement en cours entre les deux Etats, indique un communiqué du Saint-Siège.

«Au cours de l'entretien amical», les deux hommes «ont évoqué les bonnes relations existant entre le Saint Siège et le Vietnam renforcées par un esprit commun de dialogue», précise le communiqué. Ils se sont vus une quinzaine de minutes.

Les deux États sont également «à la recherche constante des meilleurs instruments permettant que ces relations puissent encore progresser», ajoute la même source, sans évoquer toutefois l'établissement de relations diplomatiques.

Selon Régis Anouil, rédacteur en chef de l'agence spécialisée Églises d'Asie, un délégué apostolique (qui n'a pas statut d'ambassadeur) en poste à Hanoi avait été expulsé en 1959, plusieurs années après la prise du pouvoir par Hô Chi Minh au Nord-Vietnam. Des relations diplomatiques ont existé ensuite entre la République du Sud-Vietnam et le Saint-Siège, pour disparaître avec la réunification du pays en 1975 sous la houlette du Nord-Vietnam.

La délégation vietnamienne de dix personnes (dont le Premier secrétaire du Parti communiste vietnamien) a ensuite rencontré le numéro deux du Vatican Mgr Pietro Parolin et le ministre des affaires étrangères Mgr Paul Gallagher.

Le rapprochement entre le Saint-Siège et le Vietnam s'est fait à petits pas depuis près de trente ans.

Le cardinal français Roger Etchegaray, qui a multiplié à la demande de Jean-Paul II les missions délicates et parfois secrètes à travers le monde, s'était rendu à Hanoï en 1989, alors que le régime avait tout juste entamé son ouverture.

Après des contacts réguliers entre délégations, un «groupe mixte de travail» entre le Saint-Siège et le Vatican avait été créé en 2009.

De nombreux hauts dirigeants vietnamiens sont venus ces dernières années au Vatican, dont le Premier ministre, le secrétaire général du parti ainsi que le président de l'Assemblée nationale.

Le Saint-Siège dispose depuis 2011 d'un «représentant non-résident» au Vienam, Mgr Leopoldo Girelli, nonce apostolique à Singapour.

Le Vietnam, qui partage ses frontières avec la Chine, le Laos et le Cambodge, compte une population d'environ 86 millions d'habitants, répartis en 54 groupes ethniques. Environ 80% de la population se réclame de traditions bouddhiste et 7% se dit catholique.

Le pape François accorde une grande importance au développement du catholicisme en Asie (très minoritaire avec 3% de la population). Depuis son élection en 2013, il s'est rendu en voyage en Corée du Sud, au Sri Lanka et aux Philippines.

Il prépare actuellement un rapprochement historique avec la Chine après 65 ans de brouille, sous la forme d'une reconnaissance d'évêques chinois choisis par Pékin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer