La Corée du Nord incite les États-Unis à la «prudence»

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho... (Photo AFP)

Agrandir

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho (au premier plan).

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PORLAMAR

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho a incité samedi les États-Unis à la «prudence» et au «contrôle de soi», menaçant d'utiliser l'arme nucléaire contre ce pays, lors du sommet du Mouvement des Non-Alignés au Venezuela.

«Les États-Unis doivent regarder la position stratégique de notre république, qui a rejoint le rang des puissances nucléaires et militaires avec une force impressionnante, et doivent observer prudence et contrôle de soi», a déclaré Ri en séance plénière, selon la traduction de l'interprète.

Le ministre, plus haut représentant nord-coréen sur l'île de Margarita où se tient le sommet, a réitéré que son pays avait une «volonté de fer» et qu'il était «prêt à contre-attaquer après la provocation ennemie».

La mise en garde survient après le survol mardi de bombardiers américains dans le ciel sud-coréen, en réaction à un cinquième essai nucléaire par Pyongyang.

«Les essais nucléaires que nous avons menés récemment avec succès sont un moyen de faire face aux menaces et aux sanctions des forces hostiles, y compris celles des États-Unis», a ajouté Ri, défendant le droit de son pays à l'autodéfense.

Les troupes américaines sont présentes en Corée du Sud depuis la guerre de 1950-53, qui a pris fin avec un armistice et non un traité de paix. Environ 28 000 militaires américains sont actuellement déployés sur la péninsule.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer