Philippines: manifestation contre l'enterrement de Marcos en héros

«Nous serions la risée de la planète entière»,... (Photo Bullit Marquez, Associated Press)

Agrandir

«Nous serions la risée de la planète entière», a estimé la sénatrice Risa Hontiveros, une des quatre parlementaires présentes lors de la manifestation, qui a rassemblé 2000 personnes sous une pluie battante.

Photo Bullit Marquez, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Manille

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à Manille contre le projet du président Rodrigo Duterte d'enterrer au Cimetière des Héros l'ancien dictateur Ferdinand Marcos.

Le transfert de la dépouille de Marcos d'une crypte au domicile familial dans la province d'Ilocos Norte (nord) vers le cimetière situé à Manille est prévu en septembre.

«Nous serions la risée de la planète entière», a estimé la sénatrice Risa Hontiveros, une des quatre parlementaires présentes lors de la manifestation, qui a rassemblé 2000 personnes sous une pluie battante.

Elle a qualifié Marcos d'«ennemi impénitent de nos héros».

Élu président en 1965, Marcos (1917-1989) a décrété la loi martiale en 1972. Renversé en 1986, il avait fui avec sa famille aux États-Unis, où il est mort.

L'ancien dictateur est accusé d'avoir orchestré des abus des droits de l'Homme à échelle massive et d'avoir détourné 10 milliards de dollars des caisses de l'État.

La famille Marcos a pu rentrer au pays après le décès du patriarche, en ramenant son corps embaumé.

Les Marcos ont signé depuis un remarquable retour politique.

La veuve Imelda a ainsi été réélue en mai pour un troisième mandat à la chambre des représentants et sa fille Imee reconduite comme gouverneur. Son fils Ferdinand Marcos Jr a en revanche échoué de peu à obtenir la vice-présidence des Philippines.

La famille mène de longue date une campagne pour que Marcos soit enterré en héros, ce que les précédents présidents ont refusé.

L'organisation Transparency International avait classé en 2004 Marcos comme le deuxième dirigeant le plus corrompu de tous les temps.

En dépit de ses discours contre la corruption, M. Duterte, qui fut soutenu pendant sa campagne par les Marcos, n'a cessé de présenter l'ex-dictateur comme le «meilleur président» que les Philippines aient connu.

Une petite manifestation a également eu lieu près du domicile à Davao (sud) de M. Duterte.

Des victimes d'actes de torture ou de détention illégale sous la dictature de Marcos participaient aux deux manifestations, de même que des proches de victimes de meurtres extrajudiciaires, qui se chiffrent à plusieurs milliers selon les historiens.

«J'ai été emprisonné quand j'étais plus jeune. Il est si difficile d'imaginer qu'il soit enterré dans le Cimetière des Héros», a déclaré à l'AFP Danny Tang, un ex-détenu venu manifester.

Ricardo Jose, professeur à l'Université des Philippines, explique que Marcos est soupçonné d'avoir embelli ses dossiers militaires de faits de résistance contre le Japon.

«Il y a les héros de la Seconde Guerre mondiale enterrés ici qui ont sacrifié leur vie», a-t-il dit. «Et là il s'agit d'un gars qui a travesti la réalité.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer