L'Inde et le Pakistan reprennent les négociations de paix

La ministre indienne des Affaires étrangères Sushma Swaraj... (PHOTO AFP/PID)

Agrandir

La ministre indienne des Affaires étrangères Sushma Swaraj s'entretient avec le premier ministre pakistanais Nawaz Sharif (à gauche), à Islamabad, le 9 décembre.

PHOTO AFP/PID

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ISLAMABAD

L'Inde et le Pakistan ont décidé mercredi de reprendre des pourparlers de paix, ont-ils annoncé dans un communiqué commun laissant espérer un dégel entre les deux puissances nucléaires voisines, qui se sont livré trois guerres.

Ces pourparlers, interrompus en 2008 après des attentats islamistes à Bombay, avaient été relancés en 2011, mais les tensions s'étaient accumulées ces deux dernières années.

Cette avancée a été annoncée à la clôture d'une conférence régionale à Islamabad, à laquelle participait la ministre indienne des Affaires étrangères Sushma Swaraj. Le président afghan Ashraf Ghani, également présent, y a aussi rencontré des dirigeants pakistanais, dans une tentative de relancer le processus de paix entre Kaboul et les talibans.

«Les deux pays se sont mis d'accord pour reprendre les pourparlers suspendus», a déclaré la ministre indienne, ajoutant: «les chefs de la diplomatie des deux pays se rencontreront et mettront au point le calendrier pour les rencontres».

Selon le communiqué commun, le dialogue portera sur la paix, la sécurité, ainsi que les territoires disputés, dont le Cachemire, au sujet duquel les deux pays se sont livré deux guerres depuis leur indépendance en 1947.

L'Inde avait suspendu le processus de négociations avec le Pakistan après une série d'attentats menés par un groupe islamiste contre des hôtels et lieux publics à Bombay en novembre 2008, qui avaient fait 166 morts.

Il s'était avéré que les attaques avaient été planifiées depuis le Pakistan.

Les deux pays avaient décidé de reprendre leur dialogue en 2011, mais leur relation s'était fortement dégradée ces deux dernières années, notamment après l'arrivée au pouvoir du premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi mi-2014.

Des bombardements des deux côtés de la frontière contestée du Cachemire ont fait des dizaines de morts depuis 2014.

Cette avancée intervient après une brève rencontre entre le premier ministre pakistanais Nawaz Sharif et son homologue indien Narendra Modi en marge de la conférence de Paris sur le climat le 30 novembre, qui semble avoir brisé la glace. Les conseillers à la sécurité indiens et pakistanais se sont ensuite rencontrés dimanche à Bangkok.

La députée d'opposition pakistanaise Sherry Rehman, reconnue pour son expertise en politique extérieure, a qualifié l'accord d'«important», tout en se disant déçue que le dialogue reprenne à zéro, sans prendre en compte des avancées précédentes.

La conférence régionale Heart of Asia, qui accueille aussi des dirigeants chinois, tadjiks, kirghizes et iraniens, a été lancée en 2011 à l'initiative de l'Afghanistan et de la Turquie pour améliorer la coopération régionale et la paix à long terme en Afghanistan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer