La corruption ronge l'Inde «comme un termite»

Le premier ministre de l'Inde, Narendra Modi.... (PHOTO TOBIAS SCHWARZ, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le premier ministre de l'Inde, Narendra Modi.

PHOTO TOBIAS SCHWARZ, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW DELHI

Le premier ministre indien Narendra Modi a promis samedi qu'il éradiquerait la corruption qui ronge l'Inde «comme un termite».

«Je veux réaffirmer que ce pays sera débarrassé de la corruption. Nous pouvons nous en débarrasser, nous devons commencer par les plus hauts échelons», a-t-il dit dans un discours prononcé à l'occasion de l'anniversaire de l'indépendance du pays, intervenue le 15 août 1947.

«La corruption est comme un termite, elle se répand lentement, atteint toute, mais elle peut être vaincue par des traitements appliqués rapidement.»

Ces déclarations du premier ministre interviennent alors que les noms de hauts responsables de son parti, le Bharatiya Janata Party (BJP), ont été cités dans plusieurs affaires.

La ministre des Affaires étrangères Sushma Swaraj est visée par des accusations embarrassantes, tout comme les chefs de l'exécutif du Rajasthan et du Madhya Pradesh, deux États dirigés par le BJP.

Ces affaires perturbent l'action de M. Modi, qui s'est notamment fait élire sur la promesse d'un gouvernement irréprochable après une série de scandales sous la précédente administration conduite par le parti du Congrès.

M. Modi a souligné lors de son discours qu'aucune accusation ne visait des malversations sous son gouvernement, mais a admis que la corruption n'était pas éradiquée.

«La corruption doit être complètement extraite du système», a-t-il dit.

Le premier ministre a par ailleurs fixé une date limite à laquelle tous les villages indiens devront avoir accès à l'électricité.

«Même après tant d'années d'indépendance, il y a 18 500 villages en Inde qui n'ont pas l'électricité, a-t-il déclaré. J'en appelle aux États (fédérés) et aux parties prenantes afin de relier ces villages au système électrique dans un délai de 1000 jours.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer