«Boat people»: le Vietnam proteste contre des commémorations au Canada

Environ un million de réfugiés vietnamiens, qualifiés de... (PHOTO MATT FRANJOLA, ARCHIVES AP)

Agrandir

Environ un million de réfugiés vietnamiens, qualifiés de «boat people» ont été accueillis par les États-Unis, la France, l'Australie et le Canada.

PHOTO MATT FRANJOLA, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
HANOÏ

Hanoï a adressé de vifs reproches à Ottawa après l'adoption par le Sénat canadien d'une loi instaurant une journée commémorant l'arrivée au Canada de dizaines de milliers de «boat people» fuyant le Vietam après la prise de Saïgon par les communistes il y a 40 ans.

Le ministre des Affaires étrangères du Vietnam a dit avoir convoqué l'ambassadeur du Canada vendredi pour lui présenter officiellement une plainte contre la décision de faire du 30 avril le «Jour du voyage vers la liberté».

Le 30 avril 1975, les combattants communistes ont repris Saigon, alors capitale du régime du Vietnam du Sud soutenu par les États-Unis, marquant la fin d'un conflit de dizaines d'années et provoquant l'exode vers les pays occidentaux, de centaines de milliers de réfugiés sud-vietnamiens à bord de bateaux peu sûrs, dont beaucoup ont fait naufrage.

Environ un million de réfugiés vietnamiens, qualifiés de «boat people» ont été accueillis par les États-Unis, la France, l'Australie et le Canada.

Au Vietnam, le 30 avril constitue le «Jour de la réunification» du pays, que les Vietnamiens se préparent à fêter jeudi pour marquer la fin de la guerrre il y a 40 ans.

Le Vietnam «dénonce catégoriquement» cette initiative votée par le Sénat canadien qu'il juge «totalement erronée», car elle «réécrit l'histoire de la libération nationale et de l'unification du peuple vietnamien», a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Hai Binh, dans un communiqué.

«Cela constitue un pas en arrière dans les relations entre les deux pays, nuit au développement des liens entre le Vietnam et le Canada et c'est blessant pour le peuple vietnamien comme pour une grande partie de la communauté vietnamienne au Canada», a déploré Binh.

L'ambassade du Canada à Hanoï ne s'est pas immédiatement exprimée sur la question.

Cette loi, proposée par un représentant d'origine vietnamienne de la majorité conservatrice au Sénat canadien, pourrait être une tentative des conservateurs de gagner des voix au sein de la communauté vietnamienne pour les élections d'octobre.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer